Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Bourse de Casablanca : La confiance introuvable
L’indice phare de la bourse de Casablanca, le « Masi », maintient sa tendance baissière, depuis le début du mois de mai, faisant rétrograder sa plateforme annuelle de 0,31%, soit un total de 12.550,73 points pour afficher un taux de 1,31%. Que se passe-t-il donc à la bourse de Casablanca? Pourquoi n’arrivet-elle pas à décoller ? Souffre-t-elle d’un problème de management, ou attend-t-elle un miracle pour renouer avec...
Lire la suite Private
Quand le Maroc compte sur l'atout Trump !
Consciente de l’handicap sérieux que représente le président américain, impopularité oblige, pour la candidature de son pays, une certaine presse américaine joue à casser le dossier du Royaume. La parenthèse afro-asiatique semble close pour la Fifa. Allusion faite aux conditions douteuses qui ont entouré l’attribution de l’organisation des coupes du monde de football de 2010 pour l’Afrique du sud et de 2022 pour le Qatar. Ces marchandages ne risquent plus...
Lire la suite
Le métier de patron (2)
 En quoi consiste le métier de patron ? Quand vous posez cette question à un patron, très vraisemblablement, il vous répondra qu’il prévoit, organise, coordonne et contrôle. Les quatre maître-mots constamment répétés depuis que FAYOL les a utilisés pour la première fois en 1916 et qui ne donnent pas d’indication précise sur ce que fait un patron. Au-delà de ces mots vagues qui reflètent les orientations poursuivies par les...
Lire la suite
Un champ de mines nommé Jerada : Tous au charbon !
 La politique énergétique nationale manque de cohérence. D’un côté, les pouvoirs publics misent sur les énergies renouvelables comme secteur d’avenir et de l’autre ils continuent à construire des centrales thermiques à charbon.     Les  déboires sociaux de la ville de Jerada  trouvent leur origine dans le souci des pouvoirs publics de faire des économies. En décidant de fermer en 2001 les mines de charbon qui constituait...
Lire la suite

Mbarki perd le nord
 Alors que la région de l’Est a été soudainement propulsée au-devant de l’actualité par le dossier socialement chaud de Jerada, l’Agence de développement de l’Oriental et son patron ont brillé par leur absence… Il y a un responsable qui s’est gardé soigneusement de s’exprimer à la faveur des événements dramatiques de Jerada:  Mohamed Mbarki. Et pourtant, celui-ci était censé le faire...
Lire la suite
L’arabe… sans langue de bois
 L’usage de la langue française dans l’administration publique marocaine pèche par son illégitimité. C’est le sens du jugement rendu récemment par la Cour d’appel de Rabat en appui à un arrêté déjà adopté par le tribunal administratif de la capitale.  Par ce verdict, la justice reconnaît que seule la langue arabe doit être utilisée comme moyen de communication et outil de rédaction des actes administratifs....
Lire la suite
Quand la Chine délocalisera, le Maroc travaillera… Private
 L’économie marocaine a toujours du mal à créer suffisamment d’emplois pour absorber les flux des candidats au travail dont la majorité se morfond dans le chômage. Même le plan industriel de Moulahom, vendu comme étant la panacée, a du plomb dans l’aile…          Savez-vous combien d’emplois ont été créés en 2017 par le secteur industriel ?  A peine 7.000 ! Et encore que ce chiffre  couvre...
Lire la suite Private
Lahcen Lyoussi dans les archives françaises
La version arabophone de la revue Zamane s’est intéressée dans son dernier numéro de février au destin exceptionnel de deux figures historiques du Maroc. LahcenLyoussi et Abdelkrim El Khattabi.   Résistant de la première heure contre l’occupant français et nationaliste plein de bravoure, l’un est natif des Aït Youssi  dans la région de Sefrou, tandis que l’autre, originaire de Ajdir, prit la tête de la résistante dans le Rif...
Lire la suite
Le métier de patron (1)
A première vue, ce qu’on sait sur le patron, c’est qu’il est riche, qu’il donne des ordres aux autres et que de surcroît il est bien payé. Il a longtemps été perçu comme un ogre, sans foi ni loi, n’ayant de considération que pour ses intérêts, ne s’offusquant d’aucun scrupule, exploitant les hommes et les femmes avec lesquels, il entretenait des rapports largement assimilables à de l’esclavage. De nos jours, cette...
Lire la suite
Precédent 3- 4- 5- 6- 7- 8- 9- 10- 11- 12- Suivant