Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Daoudi lance une grande recherche : Un budget de 12.000 DH !
«Il faut faire décoller la recherche et l’innovation dans ce pays». Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Lahcen Daoudi n’a que cette phrase dans la bouche qu’il répète en boucle là où il débarque. Vous allez voir ce que vous allez voir. Amen lui ont répondu les enseignants qui ne demandent qu’à s’impliquer dans ce chantier effectivement décisif pour l’avenir des pays qui tiennent à produire plutôt que consommer les biens des autres. Le département de la psychopédagogie de la faculté Hassan II de la route d’El Jadida à Casablanca fait partie des départements choisis pour donner un coup de fouet à la recherche. Quelle ne fut la joie des 4 enseignants dédiés à cette discipline d’apprendre qu’ils vont désormais pouvoir développer du savoir et le mettre au service de l’enseignement. Mais ils déchanteront vite en prenant connaissance du budget qui leur a été alloué : 12.000 DH. Une belle blague. Mais défense de rire ! Ce montant extraordinaire (!) leur sera confirmépar le doyen qu’ils ont demandé à voir aussitôt pour savoir ce que le ministère attend réellement d’eux en échange du grand geste de M.Daoudi. «Certes, reconnaît-il, un brin philosophe, la somme n’est pas importante mais nous avons ouvert une brèche qui vous permettra d’aller chercher des financementsextérieurs». Pousser les enseignants à courir eux-mêmes derrière l’argent, ça par contre c’est de la vraie recherche ! Déçus à la fois par le ministère de tutelle et le propos du doyen, les enseignants du département ont décidé de prendre la chose du bon côté. «Savez-vous ce que l’on va faire les gars ?», s’interroge l’un d’eux sur un ton enjoué. «On refuse cette somme ridicule», lui répond un collègue. «Mais non, reprend-il, avec ce pécule il y a juste de quoi se payer une bonne bouffe dans un restaurant chic». Dénicher la bonne adresse suppose de se lancer dans une grande recherche. Avec le concours du doyen ?

à lire aussi :
Trump voit des attentats partout
Le président américain, Donald Trump, a accusé lundi 6 février les médias «malhonnêtes» depasser sous silence certaines attaques...
Marrakech, la mauvaise étoile de Ely-Michel Ruimy
I l est de plus en plus visible et il dérange autant les requins de l’immobilier que la corporation des hôteliers de luxe. Et pourtant Ely-Michel Ruimy qui n’est pas vraiment...
Ceux qui bossent et ceux qui bullent
On n’a pas beaucoup entendu les officiels marocains à la 328e session du Conseil d'administration du Bureau International du Travail qui s’est tenue à Genève du 27...
Marine Le Pen drague les musulmans
«Musulmans peut-être mais Français d'abord », était le slogan parmi d’autres, imprimé sur les tracts distribués dimanche 11 octobre à...