Dernière minute ...
Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Les marionnettes et la girouette…
Karim Tazi
Karim Tazi le matelassier qui attaque vertement le ministre de la Communication, ce fait divers politique a fait l’actualité en début de semaine. Le PJD Mustapha El Khalfi,qui assistait à un énième foire à palabres sur la liberté de la presse au Maroc, s’est fait traiter lui et ses congénères islamistes au pouvoir de «marionnettes qui ont vendu de fausses promesses» au peuple marocain tout en les accusant, maintenant qu’ils sont bien calés dans leur fauteuil de ministres, de couvrir la prévarication et le despotisme. Hier le matelassier filaitle par-fait amour avec les islamistes au point d’appeler à voter pour eux lors des législatives de novembre 2011 qui les ont porté au pouvoir ; aujourd’hui il change d’avis et leur tombe à bras raccourcis à la limite de l’injure en les traitant de pantins entre les mains des vrais tenants du pouvoir. Avec Miloud Chaâbi et Noureddine Ayouch, le matelassier de Aïn Sebaâ faisait partie des rares hommes d’affaires à participer aux marches du mouvement du 20 février. Dans le contexte arabe en ébullition d’alors qui a vu la findu régime de Ben Ali et celui de Moubarak, le brave Tazi a dû certainement se dire que le Royaume, qui lui a pourtant tout donné, pouvait lui aussi basculer…Autant donc prendre les devants pour se positionner en brandissant des slogans pompeux et en diabolisant le makhzen dont les jours étaient comptés…Comment qualifie une telle démarche ? L’intéressé préfère être dépeint par ses thuriféraires sous les traits d’un démocrate épris de liberté et de justice sociale plutôt que d’être taxé de traître qui n’a pas peur d’agir à visage découvert pour assurer ses arrières. Quelle lecture faire de sa diatribe contre les islamistes au pouvoir? Dans son comportement pour le moins insolent, il y a certainement le sentiment de frus-tration de celui qui estime n’avoir pas touché les dividendes politiques de son soutien de Benkirane et de ses amis. Le marchand de mousse a en effet payé son soutien au mouvement du 20 février d’un contrôle fiscalmusclé qui s’est achevé par un redressement de plusieurs millions de DH. Ce n’est pas sa place la conférence sur la presse où il a débarqué pour insulter les ministres PJD. C’est un colloque destiné aux hommes des médias. Ce qu’il n’est pas même s’il justifie sa présence par le fait qu’il était actionnaire du magazine Tel Quel. Mais ceci lui donne-t-il pour autant le droit d’utiliser cette tribune pour régler ses comptes personnels avec le PJD ? Le leader du PJD n’a pas laissé passer l’occasion sans répondre à son nouveau contempteur poussé par l’on ne sait quelle force irrésistible pour tourner casaque. Profitant de la tribune d’une conférence organisée par les inspecteurs des finances, Abdelilah Benkirane s’en est pris à Karim Tazi en le traitant d’ignorant et de raté qui a «n’a pas réussi à gérer une revue». Mais ce n’est pas donné à n’importe qui de faire le lit de ces nouveaux manipulateurs en jouant les girouettes.

à lire aussi :
Ban Ki-moon gifle le polisario
Le dernier rapport du secrétaire général de l’ONU sur le Sahara marocain est plus que flatteur pour le Maroc et sonne comme un échec cinglant pour les thèses...
Adabbah, terroriste ou proxénète ?
L’affaire du terroriste tchadien arrêté vendredi 13 mai à Tanger livre petit à petit ses secrets à mesure que l’enquête avance. En passant à...
Des pateras aux jet-skis
Décidément, certains sont prêts à tout pour rejoindre l’autre rive de la Méditerranée. Après les pateras de fortune, les cargos de la mort,...
FNT, un retour en arrière 5 étoiles
La Fédération nationale du Tourisme (FNT) vient de décider de revenir à la CGEM qu’elle a quittée en tant que fédération interne en juin 2008....