Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Journal d’un père en deuil
Abdelaziz Belhassan Alaoui, père de la photographe Leïla Alaoui disparue en 2016 suite à un attentat à Ouagadougou, vient de publier un livre émouvant intitulé “Off to Ouaga, journal d'un deuil impossible". Paru aux éditions Le Fennec, cet ouvrage retrace, presque minute par minute, ce drame vécu par la famille et les proches de Leila, et se veut un témoignage poignant d'une douleur et d'un deuil d’un père dont l'enfant lui a été ravi trop tôt. L'auteur part, dans un premier temps, d'une chronologie retraçant les faits marquants de la vie de Leila Alaoui, ainsi que les quelques jours qui ont précédé et suivi le 18 janvier 2016, date où la photographe marocaine a succombé à ses blessures, lorsqu'elle était en reportage pour Amnesty international à Ouagadougou, au Burkina Faso. "Off to Ouaga" restitue les moments douloureux pour la famille de la défunte, de l'annonce de l’attentat aux dernières paroles de Leila au téléphone, en passant par l’appréhension d’un arrêt cardiaque jusqu’aux funérailles de la jeune femme au Maroc. Derniers moments L'auteur retrace ses derniers moments passés avec sa fille, la manière dont il apprend l’attentat, et évoque ses instants d'affliction où inconsolable, meurtri par le décès de Leila, il relate son deuil et son combat mais également les combats de sa fille, son travail, sa vie et son parcours. Abdelaziz Alaoui raconte notamment l'histoire de la grand-mère française de Leila, âgée de 92 ans, qui s’est convertie à l’islam pour reposer un jour auprès de sa petitefille à Marrakech et revient sur le travail de la fondation portant le nom de la photographe, qui oeuvre pour faire perdurer son oeuvre. Né à Fès, Abdelaziz Belhassan Alaoui part en 1966 faire ses études supérieures aux États-Unis. Il devient un" Business & Financial Consultant", depuis près de quarante ans. En 1973, Il épouse Christine, une Française, avec qui il a trois enfants Yasmina, Leila et Soulaimane. La famille Alaoui vit d'abord dix ans à New York, puis douze ans à Paris, avant de s’installer à Marrakech.

à lire aussi :
Avec 2M, c’est Maroc in love
C’est sur le mythique morceau d'Oum Kalthoum "Hob Eih", fredonné par un jeune homme face à l’océan que s’ouvre "Shakespeare El Bidaoui", documentaire...
Qui sera le meilleur roman arabe ?
Deux écrivains marocains font partie des 16 candidats retenus dans le cadre de la longue liste du Prix international du roman arabe 2017, dévoilée lundi. Cette liste restreinte,...
Il était une fois les légendes du sport
L a Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS) vient de publier un beau livre intitulé «Le Sport au Maroc, Palmarès et Légendes». Il s’agit d’un voyage dans...
La Banque Populaire mise sur l’art
L a Banque Populaire (BP) de RabatKénitra a récemment inauguré sa première galerie d'art consacrée à la promotion de la création artistique et...