Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Trump dans l'œil du fisc
Le service des impôts de l’Etat de New York a ouvert une enquête, mardi 2 octobre, à la suite de la publication d’informations selon lesquelles Donald Trump aurait reçu au total plus de 400 millions de dollars de ses parents, en partie grâce à des manœuvres d’évasion fiscale. Selon un article du New York Times sur sa fortune, l’ex-magnat de l’immobilier est loin de s’être fait tout seul, comme il le raconte volontiers à ses soutiens ou dans ses livres, comme son best-seller « L’art de la négociation » (The Art of the Deal, 2016). Citant des déclarations de revenus et des documents financiers confidentiels, le quotidien écrit que depuis son plus jeune âge et jusqu’à aujourd’hui, M. Trump a bénéficié, comme ses quatre frères et sœurs, de revenus provenant de l’empire immobilier de son père, Fred Trump. Le montant total de ses revenus équivaut à quelque 413 millions de dollars d’aujourd’hui. Le New York Times écrit qu’une partie de cet argent aurait été perçue grâce à de l’évasion fiscale : le président et ses frères et sœurs auraient ainsi établi une société écran avec pour seul objectif de dissimuler les dons de leurs parents. Donald Trump aurait également aidé son père à profiter indûment de millions de dollars de déductions fiscales, et à sous-évaluer ses avoirs immobiliers pour réduire les impôts à payer lors de leur transfert à leurs enfants. Les enfants Trump auraient reçu au total « une somme bien supérieure à un milliard de dollars » de leurs parents. Au taux d’imposition de 55 % sur les héritages et les dons en vigueur à l’époque, ils auraient pu payer 550 millions de dollars, mais ils n’ont versé que 52,2 millions, selon le journal. A la suite de la parution de ces informations, le service des impôts de l’Etat de New York a décidé de « passer en revue les accusations dans l’article du New York Times et d’explorer avec détermination toutes les pistes de l’enquête », a déclaré un de ses porte-parole. « Il est triste d’assister aux attaques fallacieuses d’un New York Times défaillant », a réagi la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. « Il y a plusieurs décennies, le fisc a examiné et approuvé ces transactions », a-t-elle ajouté. Un avocat de M. Trump, Charles Harder, cité par le journal, a également qualifié de « cent pour cent fausses » les allégations de fraude et d’évasion fiscale. L’avocat a assuré que M. Trump lui-même « n’avait quasiment pas été impliqué dans ces histoires », qui avaient été gérées par d’autres membres de sa famille, aidés par des professionnels
 

à lire aussi :
Algérie, la presse au garde-à-vous
Journaliste algérien, Saïd Djerbal, a été mardi interpellé devant le siège de la télé Ennahar dont il est l’un des rédacteurs en...
Daech n'a plus la pêche
Des combattants syriens soutenus par des frappes américaines ont brisé les lignes de défense des jihadistes au cœur de leur fief de Raqa, une percée majeure dans la...
Al-Baghdadi, la mort d'un mythe...
L’ Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a affirmé, mardi 11 juillet 2017, détenir des informations de hauts responsables du groupe djihadiste Etat islamique (EI)...
L’enfer oublié de Gaza
«Gaza dix ans après » : ainsi s’intitule un rapport accablant publié par la mission locale des Nations Unies, mardi 11 juillet 2017. Son ambition est de dresser un...