Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Les Chinois se débinent
La défaillance du groupe chinois haité dans le projet pharaonique de la Cité Mohammed VI Tanger Tech ne fait plus aucun doute. Du coup, le gouvernement marocain se démène pour remplacer ce partenaire très incertain spécialisé dans l’aéronautique pour relancer les travaux à l’arrêt depuis plusieurs mois. Présenté au début comme un groupe d’envergure bénéficiant d’une assise financière solide, haité s’est avéré être un groupe criblé de dettes, qui n’a pas les moyens d’honorer ses engagements initiaux. En effet, cette future mégapole c’est 10 milliards de dollars sur 10 ans, 300.000 habitants, 200 entreprises chinoises issues de différents secteurs pour 100.000 emplois créés à terme, 15 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel. Les chiffres font rêver. Mais sont-ils réalistes ? Pour le moment, les autorités marocaines ont rempli une bonne partie de leur contrat en assainissant l’assiette foncière, quelque 200 hectares, devant abriter cette cité futuriste. Un chantier gigantesque porté par la région Tanger-Tétouan-Al hoceïma avec le concours de BMCE Bank. La Cité Mohammed VI Tanger Tech dont le protocole d’accord a été signé en présence du souverain en mars 2017 est stratégique à plus d’un titre. D’un côté, elle devait symboliser l’excellence du partenariat économique sino-marocain en renforçant au passage la compétitivité de l’économie dans des secteurs de pointe et, de l’autre, faire de la région nord une plateforme distinguée à l’échelle continentale et internationale. Mais où trouver les 10 milliards de dollars nécessaires à l’installation des 200 entreprises chinoises dans la zone ? Là réside toute la question. Et elle est délicate. Sauf à trouver un autre partenaire de rechange +d’aller jusqu’au bout de cette aventure, la future ville risque de rester figé au projet de belle maquette. Le président chinois était récemment en tournée sur le continent africain. Après une première étape à Dakar où il a signé plusieurs accords commerciaux, Xi Jinping a débarqué lundi 23 juillet à Kigali au Rwanda. Là aussi il a conclu pas moins de 15 accords de coopération, avant de s’envoler pour Johannesburg en Afrique du Sud pour participer à un sommet des cinq pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). La Chine aurait-t-elle changé son fusil d’épaule
 
 

à lire aussi :
Raclée royale pour Laurent et Graciet
La chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris a rejeté, mardi 26 janvier, la demande des avocats des deux journalistes français d’annuler les enregistrements...
La MDJS, première loterie en Afrique certifiée jeu responsable
La Marocaine des Jeux et des Sports (MJDS) est devenue la première loterie en Afrique certifiée au plus haut niveau comme jeu responsable par les plus grandes institutions...
Zafzafi trouve un drôle de boulot
 L'Institut zurichois Gottlieb Duttweiler (GDI) vient de publier son classement 2017 des personnalités arabes les plus influentes sur Internet. Surprise : Nasser Zafzafi, le leader la...
Le Marocain qui a dynamité la république
En quelques secondes, Alexandre Benalla est passé subitement de statut de garde du corps d’Emmanuel Macron, à celui de bombe politique risquant de dynamiter sa présidence....