Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Feuilleté de Canard
Théâtre Jdidi, l’histoire d’une aventure humaine
"Et si l’histoire du Théâtre Jdidi m’était conté», un livré écrit de hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar, nous emmène dans un fascinant voyage à la découverte des codes cachés du Théâtre Jdidi, en tant qu’édifice ou art, depuis son premier balbutiement jusqu’à nos jours. Fruit d’un intense travail et de longues années de recherches, l’ouvrage, présenté le vendredi 22 Juin 2018 dans l’espace dédicace de la librairie Carrefour des Livres à Casablanca, est aussi dédié au grand artiste feu Mohammed Saïd Afifi et nous fait découvrir le grand talent de l’Othello Marocain qu’est Mohammed Saïd Afifi. «Et si l’histoire du Théâtre Jdidi m’était conté» dévoile l’histoire du Théâtre Jdidi pendant le colonialisme et après l’indépendance et jusqu’à nos jours. En fait, il s’agit d’une pensée si cohérente, d’une érudition si sûre, que l’ensemble ne fait nullement figure d’une mosaïque, mais au contraire se présente comme un ouvrage précieux sur une époque particulièrement intéressante du Théâtre à El Jadida. C’est aussi une résurrection captivante de tout un canton de l’art dramatique Jdidi, que Hadj Abdelmajid Nejdi et Elmostafa Lekhiar étudient dans ses aspects peu connus, et dont ils font ressortir la richesse et la splendeur. L’ouvrage est venu pour rafraichir les mémoires et appelle à se tourner avec confiance vers le futur. Car la culture est l´avenir d´un peuple, si les artistes, les intellectuels, les universitaires s’impliquent et traduisent avec patience la recherche du beau, du vrai et du juste pour donner du sens à la vie collective. hadj Abdelmajid Nejdi a tenu à préciser que « Et si l’histoire du Théâtre Jdidi m’était conté » est une œuvre sur le Théâtre Jdidi, depuis ses prémices en 1919, est sortie aux éditions « Maison d’imprimerie », dans la collection « Arts et Culture ». Elle retrace l’épopée des pionniers du Théâtre Jdidi qui est né il y a 70 ans environ, sous l’angle de la lutte anticoloniale. Ce théâtre a été et est toujours un art qui est lié directement aux questions de sociétés. Se mettre à l’écoute de son évolution, c’est suivre le mouvement de l’histoire culturelle des Doukkala. Cet ouvrage sur l’histoire du Théâtre Jdidi vient de paraître pour le sauver de l’oubli. Car en dépit de son importance indiscutable, le Théâtre Jdidi n’a pas inspiré de nombreuses études scientifiques. Les articles et les dossiers journalistiques sont plus foisonnants. De même, à elles seules, les œuvres de Mohammed Saïd Afifi n’ont pas suscité au moins une thèse».
 
 

à lire aussi :
Ylias, l'amour et la révolution
Quatre ans après la sortie de son premier livre "Shamablanca", l'écrivaine Sonia Terrab revient avec un nouveau roman d'amour cette fois-ci sur fond de printemps arabe....
Jusqu’aux extrêmes de l’amour
Devant le mystère de ces tatouages qu'elle aurait aimé arracher à coup d'ongles, tarissant en elle le deuil, voulait-elle se convaincre, malgré le dé- chirement des...
Jad Benhamdane, un récit d'espoir !
Jad Benhamdane, 39 ans, analyste financier, se déplace depuis toujours en fauteuil roulant. Passionné par l'écriture, il vient de sortir un livre témoignage...
L’œuvre de Mohamed Leftah rééditée
A Settat, un adolescent se donne la mort devant sa classe, sidérée. Un drame qui donna vie à un livre poignant ou plutôt une chronique acide d’un village marocain...