Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Algérie : la vérité qui dérange…
"Vous n'êtes plus qu'un amas de chair, immobile, exposé au monde en dépit du mépris de toute une nation", a débuté la journaliste d'origine algérienne Layla haddad le 31 mai au siège du Parlement européen à Bruxelles, en s'adressant, dans une vidéo, au président algérien Abdelaziz Bouteflika. «Vous ne devez plus tolérer d'être traité comme un objet [...] Vous êtes devenus, à votre insu, un objet», a poursuivi Layla haddad. Elle a également qualifié le clan d'Abdelaziz Bouteflika de « barons du régime » qui « se sont arrogés le droit de disposer de vous, ne les laissez plus vous soustraire à votre humanité [...] N'est-il pas plus que temps de tracer un trait sur votre parcours ? [...] La fonction de président que votre frère a squatté, la croyant un bien vacant [...] S'il y avait un Etat de droit en Algérie votre frère serait jugé». Avec un pré- sident fantoche qui n’est plus que l’ombre de lui-même, les Algériens sont devenus, selon Layla haddad, « l'objet de risées du monde». Une sincérité qui semble déranger au plus haut point les responsables algériens. Ils étaient si en colère qu’ils convoquèrent L'ambassadeur de l'UE en Algérie John O'Rourke qui dans un tweet a affirmé avoir indiqué dans un tweet avoir «souligné aux autorités algériennes que les journalistes accrédités auprès des institutions européennes ne parlent pas au nom des institutions mais en leur propre nom, en ligne avec les principes de liberté d'expression et liberté des médias»
 
 

à lire aussi :
Les Tunisiens se défient de la politique
6 6,7 % des Tunisiens ne sont pas allés voter aux élections municipales. Un sévère avertissement. Et les islamistes d'Ennadha virent en tête. Sept ans après...
Daesh : Obama aurait-il menti ?
 George W. Bush avait exagéré les rapports de la CIA sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein. Barack Obama et son secrétaire d’Etat, John Kerry, sont...
En Algérie, le pouvoir s'entredéchire
Limogeage des patrons de la police et de la gendarmerie à Alger et autres hauts fonctionnaires des services de renseignement cache une la guerre de l’ombre qui actuellement fait rage en...
Algérie : la vérité qui dérange…
"Vous n'êtes plus qu'un amas de chair, immobile, exposé au monde en dépit du mépris de toute une nation", a débuté la journaliste d'origine algérienne...