Dernière minute ...
La 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) se tiendra du 16 au 21 avril à Meknès  Le tribunal de Tokyo a annoncé mardi 22 janvier 2019 le rejet d'une nouvelle demande de libération sous caution de Carlos Ghosn Jean-Dominique Senard, le patron de Michelin,  nommé jeudi 24 janvier 2019 nouveau Président de Renault juste après la démission de Carlos Ghosn Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Trump veut déstabiliser Mueller
«Comme l’affirment de nombreux spécialistes du droit, j'ai le pouvoir absolu de me gracier, mais pourquoi le ferais-je alors que je n'ai rien à me reprocher?» a écrit Donald Trump dans un de ses tweets matinaux, où il déplorait une «chasse aux sorcières». Un mot qu’il a utilisé une quinzaine de fois en mai sur Twitter pour évoquer l'enquête du FBI, le service de renseignement intérieur, menée par le procureur spécial Robert Mueller. Cet ex-directeur du FBI (2001-2013), à l'impeccable réputation, a été nommé par le ministère de la Justice, le 17 mai 2017, afin de faire la lumière sur une possible collusion entre l'équipe de campagne du candidat ré- publicain et le gouvernement russe. Lent, silencieux, méthodique et imperturbable, Robert Mueller avance comme une machine. Lundi soir, l'équipe du procureur spécial a déposé une nouvelle plainte devant la justice contre Paul Manafort, ancien directeur de campagne du candidat républicain. Déjà inculpé pour fraude fiscale et bancaire, blanchiment d'argent et conspiration dans ses relations d'affaires avec des milieux ukrainiens prorusses et assigné à résidence, Paul Manafort est accusé de subornation de témoin. Mardi, un juge lui a donné jusqu’à vendredi pour répondre aux accusations. Selon le procureur spécial Robert Mueller, Paul Manafort a contacté des témoins par téléphone ou par messages cryptés pour tenter de les convaincre de faire des « faux témoignages ». Une telle activité viole les termes de sa mise en liberté sous caution et pourrait lui valoir l’emprisonnement en attendant le début du procès, précise le procureur dans sa motion au juge. En février, Manafort avait plaidé non coupable aux accusations de blanchiment d’argent et lobbying illégal, pour lesquelles le procès devrait commencer le 17 septembre. En mars, il avait également plaidé non coupable de fraudes fiscales et bancaires. Le procès pour ces accusations est lui prévu pour le 10 juillet. ix-neuf personnes et trois sociétés ont été inculpées dans le "Russiagate". Quatre membres de la campagne de Trump sont concernés : son ex-directeur de campagne, Paul Manafort, et son associé, Richard Gates, ainsi que deux ex-conseillers, George Papadopoulos et Michael Flynn. Les trois derniers ont accepté de coopérer avec la Justice. Mais leurs mises en accusation ne relèvent pas, pour l'heure, d'une collusion directe avec la Russie. Alors qu'il vient d'entamer sa deuxième année d'investigation, Robert Mueller garde la plus grande discrétion sur ses découvertes. Donald Trump n'a cependant pas attendu qu'il dévoile son jeu pour sonner la charge et tenter de faire disparaître par tous les moyens légaux cette épée de Damoclès.
 
 

à lire aussi :
Irak, l'enfer des femmes libres
L e meurtre de la jeune Irakienne Tara Farès, "coupable" d’afficher sa féminité et de vouloir vivre comme les femmes de son âge, montre combien ce pays rongé...
L’affront Macron
Il a finalement cédé: après avoir rejeté la demande de démission de Gérard Collomb, lundi 1er octobre, Emmanuel Macron a accepté le départ du...
Algérie, la presse au garde-à-vous
Journaliste algérien, Saïd Djerbal, a été mardi interpellé devant le siège de la télé Ennahar dont il est l’un des rédacteurs en...
Nouvelle coalition islamique formée par Riyad
Visiblement le royaume saoudien aime former des coalitions arabe et islamique pour affronter les dangers qui la guettent. Après l’alliance qu’il a formée au début du...