Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Trump veut torpiller l’enquête russe
Donald Trump a demandé, dimanche 20 mai, une enquête sur une possible « infiltration » de sa campagne par des agents de la police fédérale (FBI), une accusation qu’il brandit depuis plusieurs jours sans éléments concrets à l’appui. Dans un tweet, le président américain exige «que le ministère de la justice examine si le FBI a infiltré ou surveillé la campagne Trump pour des raisons politiques ». Et il souhaite savoir si «de telles demandes ont été formulées par des gens au sein de l’administration Obama». Depuis quelques jours, Donald Trump dénonce avec véhémence la «chasse aux sorcières» que représente selon lui « l’enquête russe » du procureur spécial Robert Mueller. Il évoque, sans présenter d’élé- ments de preuve, la théorie selon laquelle sa campagne aurait été «infiltrée» pour des raisons politiques. Selon le New York Times, le FBI a bien demandé à l’époque à un informateur de rencontrer deux membres de l’équipe Trump – Carter Page et George Papadopoulos –, mais il l’a justement fait pour enquêter sur d’éventuels liens entre ces derniers et Moscou. Nombre d’élus démocrates accusent la Maison Blanche et les républicains de chercher en réalité à déstabiliser Robert Mueller qui enquête depuis un an sur une éventuelle collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de M. Trump pour que ce dernier l’emporte face à hillary Clinton en novembre 2016. Adam Schiff, membre démocrate de la commission du renseignement à la Chambre des représentants, a estimé dimanche que les affirmations du président américain sur un soi-disant «espion» au sein de sa campagne étaient une «absurdité». La demande de M. Trump fait suite à une avalanche de longs tweets matinaux dans lesquels il s’en prend, pêle-mêle, à hillary Clinton, aux démocrates, au New York Times ou encore à l’enquête de M. Mueller qu’il qualifie de «chasse aux sorcières à 20 millions de dollars». Dans ce qui ressemble à une autre tentative d’accentuer la pression sur Robert Mueller, Rudolph Giuliani a affirmé lundi que l’enquête du procureur serait bouclée d’ici au 1er septembre, pour éviter toute interférence avec les élections de mi-mandat, qui doivent se tenir en novembre. L’avocat du président dit avoir obtenu de la part du procureur spécial un calendrier précis lors de négociations pour que Donald Trump lui-même soit interrogé dans le cadre de l’enquête. Depuis un an, M. Mueller a inculpé des ressortissants et entreprises russes pour leur rôle dans une campagne de désinformation sur les réseaux sociaux en 2016 visant à augmenter les chances de victoire de M. Trump.
 
 
Rachid WAHBI

à lire aussi :
Tunisie : le bal des revenants
L'ex-ministre tunisien de l'intérieur Habib Essid, qui a occupé plusieurs postes sous le président déchu Ben Ali, a annoncé lundi avoir été...
La guerre froide est de retour
Depuis l’empoisonnement de l’ex-espion Sergeï Skripal et de sa fille le 4 mars dernier au Royaume-Uni, les sanctions occidentales envers la Russie se multiplient tandis que Moscou...
Egypte : la presse a mauvaise presse
Le journaliste égyptien Hossam Bahgat a été libéré, mardi 10 novembre, après deux jours d’arrestation. Mais il n’est pas certain que les charges...
Bouteflika voit noir
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a réuni mardi un conseil des ministres restreint consacré au marché du pétrole, la ressource principale de...