Dernière minute ...
La 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) se tiendra du 16 au 21 avril à Meknès  Le tribunal de Tokyo a annoncé mardi 22 janvier 2019 le rejet d'une nouvelle demande de libération sous caution de Carlos Ghosn Jean-Dominique Senard, le patron de Michelin,  nommé jeudi 24 janvier 2019 nouveau Président de Renault juste après la démission de Carlos Ghosn Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Iran : Le Maroc fait coup double
Si le Maroc a justifié la décision de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran par le soutien apporté par son allié chiite le hezbollah au Polisario, une tout autre lecture politique en a été faite par la cabinet britannique d’analyse stratégique des événements mondiaux Oxford Analytica. «Cette rupture des relations avec l’Iran est une mesure relativement peu coûteuse pour s’attirer les faveurs de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis », croit savoir ce cabinet. Pour ce dernier, Rabat cherche en rompant avec l’Iran de plaire aux autorités saoudiennes et émiraties qui n’ont pas apprécié la neutralité de la diplomatie marocaine dans la crise avec le Qatar. En effet, le Maroc n’a pas participé au boycott de Doha et il s’est même permis en guise de solidarité d’envoyer une aide alimentaire à l’émirat mis au ban en juin 2017 par ses puissants voisins. Ce qui a provoqué un froid dans le relation du Maroc avec les deux principales monarchies du Golfe. « Les relations du Maroc avec les pays du Golfe arabe sont critiques. L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont fourni au Maroc des milliards de dollars d’aides depuis 2011 et le Qatar demeure un investisseur important. Malgré cela, le Maroc préfère garder ses distances des conflits internes du Golfe», lit-on dans cette analyse dont les auteurs ont affirmé que la décision marocaine de rompre avec l’Iran, bête noire jusqu’à l’obsession de l’Arabie Saoudite, est également de nature à améliorer les relations du Maroc avec l’administration Trump, notamment sur le volet du Sahara marocain. Le retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, annoncé par le président Trump, mardi 8 mai, donne une certaine résonance à l’anticipation marocaine sur ce dossier international sensible qu’est celui du pays des Mollahs et permet de repositionner le Maroc sur l’échiquier complexe de la péninsule arabique
 
 

à lire aussi :
Samir poursuivie à New York
La réputation de la Société anonyme marocaine d’industrie et de raffinage (Samir) en matière de défaut de paiement n’est plus à faire. En 2012,...
Comptes spéciaux qui n’ont rien de spécial
 Les comptes spéciaux du trésor, communément appelées Caisses noires, ont été de nouveau vertement critiqués par la Cour des comptes. Dans leurs...
Les AMM devant la justice
Il paraît que l’ex-directeur de la Pharmacie et du Médicament le Pr. Omar Bouazza et quelques lampistes vont payer pour l’ensemble des turpitudes qu’a connues par le...
Mohamed Ouzzine viré
Depuis mercredi 7 janvier, Mohamed Ouzzine n’est plus ministre de la Jeunesse et des Sports. Ainsi en a décidé S.M le Roi Mohammed VI conformément à l’article 47 de la...