Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
A Montréal, le livre marocain s’offre un salon
La première édition du Salon du livre et de la littérature marocaine est actuellement organisée à Montréal par le Centre culturel marocain "Dar Al-Maghrib", sous le thème "La culture plurielle au service du vivre ensemble". Initié en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication, l'Union professionnelle des éditeurs du Maroc et l’organisme culturel "E-Passerelle", ce Salon qui se poursuit jusqu’au 28 avril se veut une occasion pour promouvoir la littérature marocaine au Canada et faire découvrir au grand public la création littéraire des Marocains vivant au Canada. Le programme de ce Salon culturel comporte une série d’activités allant des conférences et des tables rondes animées par des intellectuels marocains et canadiens, à des performances poétiques musicales, en plus des présentations et signatures de livres publiés en 2017 et 2018 par des auteurs et écrivains invités du Maroc et autres résidant au Canada. Cette manifestation culturelle sera également marquée par une offre documentaire présentée par le Centre culturel marocain, puisque 1.000 titres d’auteurs marocains vivant au Maroc et au Canada seront exposés au public.
Les débats et les échanges lors de la première édition de cet événement porteront sur des questions liées à la gestion de la diversité au Maroc et au Canada, notamment le rôle de l’intellectuel dans la promotion du vivre ensemble et du dialogue interculturel, le renforcement du dialogue interculturel ainsi que la culture comme antidote à l’obscurantisme et à la xénophobie. Il s'agit aussi de la culture et de l’expression artistique amazighe comme exemple de la diversité plurielle au Maroc, et de la créativité en langue d’origine par les Marocains du Canada en tant que vecteur de la préservation identitaire et de l’inclusion dans la société d’accueil.  Ce premier Salon sera clôturé par une grande soirée placée sous le signe « Les compétences littéraires marocaines au Canada : moteur du développement, de compréhension et de promotion des valeurs de tolérance et de dialogue», qui rendra hommage à la créativité littéraire des Marocains du Canada. 

à lire aussi :
Expo : Le sacre du corps de Sebti
Académicien à la technique maîtrisée, d’une palette flamboyante, Rachid Sebti, l’éternel amoureux du corps féminin, sujet inépuisable,...
Du théâtre pour les MRE
 Pour une première, c’en est vraiment une. Quarante troupes de théâtre du Maroc entameront en mars 2018 une tournée autour du monde pour aller à la...
Mustapha Z, ce film tunisien qui séduit
Le long-métrage «Mustapha Z» du réalisateur tunisien Nidal Chetta a remporté le Grand prix de la 7e édition du Festival maghrébin du film d'Oujda qui a...
Festival Gnaoua: Essaouira en transe
Jusqu’au 15 juin à Essaouira, le festival Gnaoua et musiques du monde ouvre la tradition et déjoue les identités musicales avec des créations mariant des rythmes...