Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Le Prix du Maroc du Livre revient
Le ministère de la Culture et de la Communication vient d’annoncer le coup d’envoi des candidatures pour le Prix du Maroc du Livre 2018. Cette année, les organisateurs ont créé trois nouveaux prix: le Prix du Maroc d’encouragement à la création littéraire Amazighe, le Prix du Maroc des études dans le domaine de la culture Amazighe et le Prix du Maroc du livre pour enfants et jeunes. Ce prix est ouvert aux écrivains, poètes, critiques, chercheurs, penseurs et traducteurs marocains, n’ayant pas reçu de prix au cours des trois dernières années. Ce Prix concerne divers catégories, à savoir le Prix du Maroc des sciences humaines, le Prix du Maroc des sciences sociales, le Prix du Maroc des études littéraires, artistiques et linguistiques, le Prix du Maroc de la poésie, le Prix du Maroc du récit et de la narration (roman, nouvelle, texte théâtral) et le Prix du Maroc de la traduction. Il concerne  également le Prix du Maroc d'encouragement à la création littéraire Amazighe (la poésie, le roman, le théâtre et la nouvelle), le Prix du Maroc des études dans le domaine de la culture Amazighe (les études portant sur les aspects de la culture et de la langue Amazighes, rédigées en Tifinagh ou autre) ainsi que le Prix du Maroc du livre pour enfants et jeunes (les créations et travaux destinés aux enfants et aux jeunes).  Pour participer à cet événement, les candidats doivent adresser leurs demandes accompagnées de huit exemplaires du livre édité au Maroc ou à l’étranger au cours de l'année 2017, en plus d'un exemplaire de l’original s’il s’agit d’une traduction, avec un justificatif des droits de traduction. Les candidatures au Prix du Maroc du Livre peuvent être présentées par l'auteur, par une maison d’édition, ou par une institution culturelle ou académique. Tous les dossiers de candidature doivent être accompagnés d'une demande manuscrite signée par l'auteur, explique le ministère, précisant que sont acceptés les ouvrages publiés en langues Arabe, Amazighe, Hassani ou toute autre langue étrangère et que ne sont acceptés que les livres édités en 2017.  Les résultats seront dévoilés le vendredi 22 juin et une cérémonie de remise des prix aura lieu le 6 juillet.

à lire aussi :
Journal intime d’un extrémiste
 "Slimane le jardinier des mots" est le premier roman de l’écrivain marocain Azzeddine El Matine, qui vient de paraître aux éditions La Croisée des Chemins, avec...
2M à la découverte du jardin de Jad
L a maison de retraite Notre-dame-des-douleurs, Jérusa-lem. À l’aide d’une petite échelle en bois, des femmes chargées de paquets fran-chissent les murets...
Cet étrange Hangar
Après son premier roman, Mounir Serhani, écrivain poète et traducteur marocain, publie Le Hangar chez ORION éditions, juin 2017. Il s’agit d’un roman sur et...
Maria Guessous reçoit le Prix «Littérature Femme»
L'auteure Maria Guessous a remporté l'édition 2015 du Prix Littérature Femme qui s’est déroulée, le vendredi 13 mars, au Sofitel Casablanca Tour Blanche, pour...