Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Les Nouvelles Tendances du management (fin)
Cependant, il ne faut pas se faire d'illusion, la complexité des problèmes contemporains est telle que beaucoup d'efforts seront encore nécessaires pour renouveler les fondements théoriques de la gestion. Croire que le rythme et l'ampleur des innovations vont s'atténuer est une chimère. Vouloir éloigner du débat sur l'entreprise les marchés financiers et espérer qu'ils se comportent différemment, c'est comme vouloir écarter le prince du Danemark de la discussion sur Hamlet. Malgré les tentatives qui cherchent à proposer de nouveaux courants de pensée, l'innovation et les pressions des marchés financiers resteront encore pour un moment les deux éléments de l'étau qui contraint l'entreprise. Que faire alors ? Tentons une piste.

L'idée de départ, pas nouvelle, est que les idées, la créativité et l'innovation mobilisent les ressources, surtout humaines, et constituent le ferment qui favorise le changement dans  les entreprises et les organisations de manière générale. Le changement, véritable clé de la gestion, malgré son ancienneté en tant que domaine de réflexion stratégique, pourrait être considéré comme l'un des courants alternatifs, comme une piste de travail, dans cette recherche de nouveaux modèles de gestion.

Pour faire court, le changement, permet à l'organisation de s'adapter, d'anticiper et de rester vigilante. Il ne peut, cependant, s'opérer “si on postule qu'il faut une adhésion préalable de tout le monde et que l’on va obtenir cette adhésion par le consensus.” Or, tout le monde sait et observe que l'individu se méfie et fuit  toute forme  de  participation qui  l'engage ; il préfère être "libre" dans ses croyances et ses convictions, prêt à monter au créneau sans avoir aucun engagement, sans entendre aucun argument, seul dans sa tour d'ivoire et la réussite, sera pour lui, comme l'échec.                                                                                               Pour susciter la participation et surtout l'adhésion, le moyen le plus adéquat semble être la créativité qui est seule en mesure de donner à l'individu la possibilité de participer sans engagement, "librement". La créativité est devenue, aussi, un facteur-clé de succès au même titre que la stratégie. Ce n'est certainement pas le consensus recherché à chaque fois, qui est en fait le plus souvent un nivellement par le bas, qui permettra le changement, clé du management. Encore faut-il que les acteurs de l'organisation y mettent du leur et cesse de n’y mettre que du leurre.

Ce qui est sûr est que l'entreprise, et partant toute organisation, quel qu’en soit la finalité vise à  se maintenir et à préserver sa compétitivité. Avec son développement, son fonctionnement et en particulier ses processus de décision deviennent complexes. Les organisations doivent, de ce fait, se concentrer sur la qualité et l'excellence de leur rendement ; attacher de l'importance à l'éthique et à la responsabilité sociale. Enfin, les organisations se doivent d’accorder de l'importance au leadership, à ceux qui produisent le savoir, aux nouvelles technologies de l'information et surtout aux nouvelles méthodes de gestion.

Rachid M’Rabet

à lire aussi :
Les Nouvelles Tendances du management (2)
Développer l'innovation passe par le dépassement des obstacles que celle-ci rencontre. Cela suppose, que les acteurs entrent dans une "coopérativité lectorielle",...
Le Bitcoin déclaré monnaie non grata
 L’interdiction de la monnaie virtuelle par l’Office des changes, qui est tombée comme une douche froide, a calmé les ardeurs de certains traders et de quelques...
Histoire d'une transaction suspecte
Objet de grosses convoitises depuis qu’il a été laissé à l’abandon il y a une trentaine d’années, l’ex-marché de gros de Casablanca...
La guerre des chiffres
La guerre des chiffres entre le HCP et le Ministère de l’Industrie du commerce et de l’économie numérique aura-t-elle lieu ? Nous sommes tentés d’y...