Dernière minute ...
La 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) se tiendra du 16 au 21 avril à Meknès  Le tribunal de Tokyo a annoncé mardi 22 janvier 2019 le rejet d'une nouvelle demande de libération sous caution de Carlos Ghosn Jean-Dominique Senard, le patron de Michelin,  nommé jeudi 24 janvier 2019 nouveau Président de Renault juste après la démission de Carlos Ghosn Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Les Nouvelles Tendances du management (2)
Développer l'innovation passe par le dépassement des obstacles que celle-ci rencontre. Cela suppose, que les acteurs entrent dans une "coopérativité lectorielle", c'est-à-dire qu'ils cherchent un sens à tout ce qui se produit autour d’eux. Cette attitude est propice à la créativité et aux rapports humains en général. L'innovation est donc devenue un enjeu stratégique qui peut s'opposer au fonctionnement de l'organisation centré sur la fonctionnalité, la fiabilité des process et les jeux de pouvoir. Dans ce cadre, la psychologie sociale, au travers de ce qui est appelé « la théorie de l'engagement », peut aider à transcender la bureaucratie à la base des obstacles à la création de nouvelles idées.

"L'obligation" d'innover, d'une part, et les pressions des marchés financiers, d'autre part, tiennent donc en étau les entreprises qui se voient obligées de s'y adapter. Cette double pression a progressivement battu en brèche les modèles classiques de gestion et commence à dessiner les traits d'un nouveau modèle. Désormais, le management évolue sous la pression des marchés boursiers et du contrôle des actionnaires. Cette situation ne favorise pas des lignes de conduite claires et peut même amplifier des comportements extrêmes tels que négliger l'innovation ou au contraire la développer de manière forcée. Ceci veut dire que la gestion au gré des "ordres", des analystes et des actionnaires peut entraîner en retour la fébrilité des marchés boursiers.

Sous l'effet de ces deux facteurs, innovation et marchés financiers, les traits du modèle de gestion font le lit des comportements frauduleux et des faillites accélérées. Heureusement que des modèles alternatifs existent, même s'ils sont hétérogènes et proposent des analyses fragmentaires. Justement, l'une des caractéristiques de ces nouveaux courants théoriques  est qu'ils font, par nature, de la diversité une valeur fondamentale. D'inspiration philosophique, ils se basent, en particulier, sur les travaux de Michel Foucault.

Ces modèles supposent un regard systématiquement critique sur soi-même et sur ses propres pratiques. Ils considèrent que rien n'est acquis a priori et que tout doit être remis en cause dans un processus permanent de déconstruction - reconstruction. Dans cette approche moderne du management, le gestionnaire est invité, dans les situations où il doit décider, à envisager de nombreuses perspectives, mêmes paradoxales ou saugrenues. L'essentiel est que le manager ne se laisse pas enfermer dans des logiques de domination que dissimulent -mal, d'ailleurs- les points de vue uniques.

Ce manager, adepte de cette nouvelle manière de considérer les choses, sera sensibilisé à l'approche réflexive (c'est-à-dire à la réflexion permanente sur soi-même et ses méthodes). La manière classique, qui consiste à envisager les phénomènes comme acquis et qui interdit d'envisager des analyses et des solutions alternatives, est révolue. Le nouveau courant de pensée pousse au contraire à la,réflexion et aux changements permanents.

Rachid M’Rabet

à lire aussi :
Tout foot le camp…
 Est-il possible qu’une bande de voyous qui ne pouvait pas tomber aussi bas tire notre foot vers le haut ?   Un direct du droit, un fidèle compagnon d’El Akram...
Hassan Bouhemou : pourquoi il a rendu son tablier ?
Hassan Bouhemou n’a été ni poussé vers la sortie ni sanctionné pour une quelconque erreur. L’homme veut tout simplement changer d’air, ce qui est...
Sacrés smartphones
 Les gens veulent tout faire avec leurs téléphones. A n'importe quelle occasion, ils vous sortent le smartphone, dernier cri, pour vous montrer ceci ou cela. Les concepteurs de...
Maroc Numeric : des clics virtuels à 5,19 milliards de DH!
La stratégie Maroc Numeric, présentée en octobre 2009 comme une grande avancée technologique par l'ancien ministre Ahmed Reda Chami, a carrément viré au...