Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Les Nouvelles Tendances du management (2)
Développer l'innovation passe par le dépassement des obstacles que celle-ci rencontre. Cela suppose, que les acteurs entrent dans une "coopérativité lectorielle", c'est-à-dire qu'ils cherchent un sens à tout ce qui se produit autour d’eux. Cette attitude est propice à la créativité et aux rapports humains en général. L'innovation est donc devenue un enjeu stratégique qui peut s'opposer au fonctionnement de l'organisation centré sur la fonctionnalité, la fiabilité des process et les jeux de pouvoir. Dans ce cadre, la psychologie sociale, au travers de ce qui est appelé « la théorie de l'engagement », peut aider à transcender la bureaucratie à la base des obstacles à la création de nouvelles idées.

"L'obligation" d'innover, d'une part, et les pressions des marchés financiers, d'autre part, tiennent donc en étau les entreprises qui se voient obligées de s'y adapter. Cette double pression a progressivement battu en brèche les modèles classiques de gestion et commence à dessiner les traits d'un nouveau modèle. Désormais, le management évolue sous la pression des marchés boursiers et du contrôle des actionnaires. Cette situation ne favorise pas des lignes de conduite claires et peut même amplifier des comportements extrêmes tels que négliger l'innovation ou au contraire la développer de manière forcée. Ceci veut dire que la gestion au gré des "ordres", des analystes et des actionnaires peut entraîner en retour la fébrilité des marchés boursiers.

Sous l'effet de ces deux facteurs, innovation et marchés financiers, les traits du modèle de gestion font le lit des comportements frauduleux et des faillites accélérées. Heureusement que des modèles alternatifs existent, même s'ils sont hétérogènes et proposent des analyses fragmentaires. Justement, l'une des caractéristiques de ces nouveaux courants théoriques  est qu'ils font, par nature, de la diversité une valeur fondamentale. D'inspiration philosophique, ils se basent, en particulier, sur les travaux de Michel Foucault.

Ces modèles supposent un regard systématiquement critique sur soi-même et sur ses propres pratiques. Ils considèrent que rien n'est acquis a priori et que tout doit être remis en cause dans un processus permanent de déconstruction - reconstruction. Dans cette approche moderne du management, le gestionnaire est invité, dans les situations où il doit décider, à envisager de nombreuses perspectives, mêmes paradoxales ou saugrenues. L'essentiel est que le manager ne se laisse pas enfermer dans des logiques de domination que dissimulent -mal, d'ailleurs- les points de vue uniques.

Ce manager, adepte de cette nouvelle manière de considérer les choses, sera sensibilisé à l'approche réflexive (c'est-à-dire à la réflexion permanente sur soi-même et ses méthodes). La manière classique, qui consiste à envisager les phénomènes comme acquis et qui interdit d'envisager des analyses et des solutions alternatives, est révolue. Le nouveau courant de pensée pousse au contraire à la,réflexion et aux changements permanents.

Rachid M’Rabet

à lire aussi :
Pretoria légitime le piratage maritime
 L’arrêté rendu le 23 février par le tribunal du port Elizabeth, consistant en la vente aux enchères de la cargaison du navire affrété par OCP...
La douane, meilleure affaire du Maroc
Connaissez-vous la meilleure affaire du Maroc ?  Attijari ? Vous n’y êtes pas ? Marsa Maroc ?  Vous n’y êtes toujours pas ? Les carrières de sable ? Non...
Les projets foireux de Adil Douiri
Le sémillant Adil Douiri vient de se désengager de l’enseigne Fenyadi, spécialisée dans l’artisanat national haut de gamme. Lancée en 2008,...
RAM - Air Sénégal : Qui veut faire capoter le projet ?
Le rapprochement entre Royal Air Maroc (RAM) et Sénégal Airlines, a bien été acté à Dakar le 7 novembre dernier par le Roi Mohammed VI et le président...