Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Tangerine ou le Maroc des années 1950
L'annonce d’une adaptation américaine a été faite avant même la sortie du livre en librairie aux Etats-Unis. «Tangerine», le roman de Christine Mangan, est sorti chez les libraires outre-Atlantique le 20 mars dernier. Ce thriller raconte l’histoire d’Alice, rôle qui devrait être incarné par l’actrice et chanteuse américaine Scarlett Johansson, jeune femme dont le fiancé est retrouvé mort dans de mystérieuses circonstances. L’auteure a expliqué au site Parade pourquoi elle a choisi de situer l’intrigue de son roman au Maroc: «J’avais déjà été au Maroc précédemment mais en 2015, quand j’ai commencé à réfléchir au roman, à prendre des notes et mettre en place la trame, je revenais de Tanger. (...) Il y a quelque chose de si unique à propos de cette ville. C’est si différent de n’importe quel autre endroit et il y a une vibrante histoire d’auteurs qui y sont passés. Quand j’ai constaté que je pensais constamment à Tanger, j’ai compris que c’était une signe». L’auteure a également expliqué au site pourquoi elle a choisi comme titre «Tangerine» (un surnom donné à la ville par les expatriés) ou encore les raisons qui l’ont poussée à placer sa trame dans les années 50. «Beaucoup d’événements se passaient au Maroc à cette époque. Vous avez là une ville sur le point d’être indépendante et il y avait un esprit révolutionnaire dans le pays», affirme Christine Mangan. Pour Christine Mangan, Tangerine se veut aussi impressionnant que Tanger peut l'être. George Clooney semble en tout cas plus que d’accord avec ce point de vue et a d’ores et déjà décrété que Scarlett Johansson interprèterait le rôle principal de Tangerine, ce portrait troublant et saisissant de l'amitié féminine dans le Maroc des années 1950.

à lire aussi :
L’OPM jouera la vie en rose
Pour le sixième concert des Jeudis de l’OPM, l’Orchestre Philharmonique du Maroc célèbre le printemps en musique, avec un concert de musique de chambre inédit,...
A la rencontre des femmes amazighes
Dans « Femmes amazighes: Chants et gestes de travail des femmes de l’Atlas marocain, à la source du féminin », qui vient de paraître aux éditions "La...
"Étonnants Voyageurs" fait escale au maroc
 Gratuit et libre d’accès, le festival "Étonnants Voyageurs" se veut un espace d’échange et de dialogue, où les grands enjeux contem-porains sont...
Le prisonnier de Rachid Khaless
Avec "Quand Adam a décidé de vivre", son dernière œuvre parue aux éditions la Croisée des Chemins, Rachid Khaless nous plonge dans un univers hostile,...