Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

L’entretien - à peine - fictif
ABDELAZIZ RABBAH : C’est la mine des mauvais jours
 Une équipe du Canard a rencontré le ministre Abdelaziz Rabbah au fond d’une mine abandonnée de Jerada, muni d’une torche…

Question : Mais que faites-vous ici?

Je suis en quête d’une bonne solution pour les exclus de Jerada, histoire de les pousser à rentrer chez eux.  

Après la révolte d’El Hoceïma, celle de Jerada ?

C’est la tendance du moment et j’espère qu’elle ne préfigure pas pour le pays la mine des mauvais jours.

Vous êtes revenu berdouille de vos rencontres avec les représentants du mouvement. Pourquoi ?

En fait, je suis dépourvu d’énergie face aux habitants de cette ville qui depuis la fermeture dans les années 90  de la mine du charbon s’est retrouvée sans activité de rechange.

Et alors ?

A El Hoceïma, le gouvernement a réussi à noyer le poisson en expédiant les figures du mouvement à l’ombre. Pour la jacquerie de Jerada, nous comptons enfouir le problème en faisant mine de le régler.

Pas d’autres choix que de faire semblant d’attaquer de front les problèmes socio-économiques énormes du Maroc inutile ?

En tant que ministre de tutelle, je suis un peu perdu face à la révolte des gens de Jerada. La vérité c’est qu’en dehors de ma présence physique je n’ai rien à leur proposer. 

Pas même une petite activité de rente ?

Non, la rente est réservée exclusivement aux gros bonnets du système. C’est leur chasse-gardée économique. Sinon, ce serait la porte ouverte à la concurrence déloyale et surtout au partage du gâteau et à son rétrécissement. Les accidentés de la vie de Jerada ont intérêt à vivre de promesses et d’espoir.  

Ne craignez-vous pas que les choses dérapent comme ce fut le cas à El Hoceïma ?

On connaît maintenant le sort des manifestants qui se radicalisent. Les Zafzafi de Jerada seraient mal inspirés de défier l’autorité. Ils n’ont donc qu’à bien se tenir au chaud chez eux en sirotant un bon thé chaud à l’absinthe.  

Saliha TOUMI

à lire aussi :
ILYAS EL OMARI : La vérité si je mens
 Une équipe du Canard a été reçue par le secrétaire général en sursis du PAM dans un bureau au siège de la région Tétouan-El...
Vivement un mouvement de libération politique
Une équipe du canard a été reçue par le Premier secrétaire de l’USFP dans une salle sombre au siège du parti où il venait de dresser un banc des...
Driss Al Azami Idrissi: On m'a coiffé au poteau
 Par une nuit glaciale, une équipe du Canard a surpris en flagrant délit le maire de Fès et son équipe en train de mesurer la superficie d’un salon de...
Hamid Chabat : "La soupe gouvernementale nous manque "
 Une équipe du Canard Libéré a interviewé le patron de l’Istiqlal, Hamid Chabat , au sortir de son entrevue avec Abdelilah Benkirane. Vous avez...