Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Molahom taille un costume aux Turcs
 Désormais, les tissus et l’habillement d’origine turc n’entreront plus sur le marché marocain sans s’acquitter de droits de douane de l’ordre de 20%. Ainsi en a décidé le ministère du Commerce, de l’Industrie, de l'Investissement, de l’Economie numérique et accessoirement de l’Habitat qui entend par cette mesure de sauvegarde protéger l’industrie locale qui souffre d’un gros déficit de compétitivité et de qualité par rapport aux pays concurrents comme la Turquie et l’Egypte liés au Maroc par un accord de libre-échange. Cette décision fait suite aux résultats d’une étude commandée l’année dernière par l’association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) qui ont conclu à un dumping exercé par les professionnels turcs du secteur sur le marché marocain. Il est vrai que la filière locale, qui pâtit également de la contrebande et de l’informel,  vit des moments très difficiles, perdant entre 2009 et 2013 quelque 200.000 emplois selon les chiffres du HCP. Après le papier, la céramique, c’est au tour de l’industrie de l’habillement de bénéficier d’une mesure de protectionniste pour ne pas s’effilocher… 

à lire aussi :
Une dame d’enfer dans une robe de velours
 La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi a préféré attendre quelques heures avant l'ouverture mardi 19 septembre de l'Assemblée générale de l'ONU pour...
Alger habité…
Les dirigeants algériens en ont pris de nouveau pour leur grade dans le discours royal du 6 novembre prononcé depuis Laâyoune. Le souverain, qui a annoncé à cette...
Mutandis et bouche cousue
«Si le CDVM donne son visa pour la cotation de Mutandis, ce sera le coup de grâce pour une bourse déjà mal en point». Ce commentaire est largement partagé et...
Belmokhtar, l’homme qui se barre
Là où il va, le ministre de l’Education nationale Rachid Belmokhtar brosse un tableau très sombre de l’école publique au point même de gêner son...