Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Algérie : le petit peuple à la diète
 Après avoir suspendu les importations d’une vingtaine de types de produits alimentaires ou industriels, les autorités algériennes continuent sur leur lancée afin «d’endiguer la baisse des réserves de changes». Aujourd’hui, ce sont plus de 900 produits qui seront désormais interdits d’importation en Algérie.

Cette «prohibition» touche des produits comme les fruits secs, les fromages, les fruits, les légumes, les viandes, le thon, les dérivés du maïs, les préparations de viande, pâtes alimentaires, les dérivés de céréales, les conserves de légumes, les tomates préparées ou conservées, les confitures, les gelées, les fruits conservés, les préparations alimentaires, les préparations pour soupes et potages et même les eaux minérales. La chute des prix du pétrole, qui représente 95% des sources de devises du pays, aurait motivé ces suspensions des permis d’importation. Le gouvernement est en effet contraint de piocher dans des réserves de change qui ne cessent de se réduire. Estimées à 108 milliards de dollars à fin juin 2017, elles s’élevaient à 177 milliards à la fin 2014.

L’Algérie, passée à l’économie de marché dans les années 90, avait déjà mis en place ces dernières années un système de licences d’importation qui fixent un quota d’entrée pour un certain nombre de produits, des véhicules à certains fruits et légumes en passant par l’électroménager ou certains produits de construction.

Au lieu de se remettre en question et tenter de sortir le pays de sa profonde léthargie, les militaires algériens qui détiennent les rênes du pouvoir préfèrent plutôt mettre le petit peuple à la diète. 

à lire aussi :
Yémen, la guerre oubliée
Loin des yeux et des préoccupations de la communauté internationale, la guerre au Yémen entre dans son millième jour. Un cap symbolique qui ne permet pas d'entrevoir une...
La Libye s'installe dans le chaos
 La Libye, où des autorités rivales, à Tripoli et dans l'Est, ainsi que de nombreuses milices, se disputent le pouvoir, n’arrive toujours pas à sortir du chaos,...
Turquie: Erdogan, un sultan ébranlé
Dans son palais présidentiel pharaonique flambant neuf de 1.150 pièces à Ankara, Recep Tayyip Erdogan a vu son rêve d'hyper-présidence turque s'évanouir...
CIA : La torture, promis, c'est fini !
Le directeur de la CIA, John Brennan, a promis que l'agence de renseignement n'aurait plus recours aux techniques d'interrogatoire poussées, dont la simulation de noyade, contre les suspects...