Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Kénitra à plein gaz
 Les découvertes de gaz dans le bassin du Gharb se précisent. La société britannique d’exploration gazière et pétrolière, SDX Energy Inc. a annoncé le 11 décembre dernier, avoir découvert "14,2 mètres de gaz naturel net" à une profondeur de 1.896 mètres…

Bon coup de pioche pour SDX Energy Inc. Une nouvelle découverte a été réalisée dans la région de Sebou dans le Gharb. Il s’agit du puits KSR-16. Selon la compagnie d’exploration pétrolière, ce puits devrait entrer en phase de production dans un mois à partir de cette date, qui sera précédée par des tests de production. Ces derniers débuteront la semaine prochaine,  annonce la même source. SDX Energy a également révélé la découverte de gaz dans le puits KSR-15 ces dernières semaines, affirmant que les tests de production commenceront bientôt après le raccordement de ce puits aux infrastructures existantes.

Paul Welch, Président exécutif de la firme britannique,  a commenté cette découverte en des termes optimistes : «  Nous sommes heureux d'avoir fait une autre découverte au cours de notre campagne de forage de neuf puits en cours, ce qui dépasse de plus de 50% nos estimations de salaire net avant le forage. Notre activité de forage au Maroc est sur un excellent départ et nous redonne confiance dans le programme global ». A en croire ses dires, la succession des bons résultats « nous permet d'accélérer nos nouvelles activités d'acquisition de clients et pourrait nous amener à anticiper le début de nos prévisions d'augmentation des ventes de gaz». Le démarrage du forage du puits KSR-16 a débuté sur le permis onshore Sebou le 24 octobre dernier et s’est révélé concluant avant la fin de la durée de forage prévisionnelle fixée entre 20 et 25 jours. C’est le troisième forage effectué avec succès par la compagnie en moins de quatre mois, puisque les premiers forages ont eu lieu en septembre 2017. En cas de succès, il s’agira du troisième forage réussi de la compagnie sur les neuf prévus dans le cadre de sa campagne de forages dont l’objectif est d’augmenter de 50% les ventes de gaz et plus de 100% les réserves supplémentaires de la compagnie.

Au cours du mois précédent, la compagnie a fait deux annonces de découvertes de gaz dans ses puits KSR-14 et KSR-15 dans la région de Kénitra. Au niveau du puits KSR-15 sur le bassin de Sebou, la découverte porte sur une couche de gaz de 17,2 mètres d’épaisseur à une profondeur de 1 774 mètres. Sa mise en production est prévue pour ce mois. Moins d’un mois auparavant, SDX Energy annonce la découverte de gaz dans le puits KSR-14 qui est déjà entré en phase de production. « Ces deux premiers puits nous rapprochent de notre objectif d’augmenter les volumes de ventes de gaz au Maroc de près de 50 % en 2018 », avait à l’époque assuré Paul Welch.

Pet dans le désert ?

Le volume actuel de la production de gaz naturel dans le bassin de Sebou avoisine les 150.000 m3 par jour. Ce débit sert à alimenter deux unités industrielles à Kénitra : Super Cérame et CMCP International Paper. La production additionnelle qui viendra du puits KSR-16 devrait servir à alimenter ces deux usines ainsi que la future plateforme industrielle du groupe PSA en cours de construction.

Présente au Maroc depuis le mois de janvier 2017 seulement, SDX Energy bénéficie d’une autorisation d’exploration gazière dans la région du Gharb centre pour une durée de huit ans. Celle qui a racheté la société irlandaise CircleOil pour plus de 28 millions de dollars dispose par ailleurs des concessions Gueddari Nord-Ouest jusqu’en 2019, de Gueddari Sud jusqu’à 2020, Sidi Al Harati Sud-Ouest jusqu’à 2023 et Ksiri Centre jusqu’en 2025. La compagnie compte forer sept puits cette année, ce qui montre son appétence pour la région.

Selon un document interne de la firme, le plan d’action pour l’année 2017 comprend des dépenses en immobilisations d'environ 15 millions de dollars. En 2017, la société prévoit terminer trois de ses neuf programmes, le reste devant être complété en 2018. Le coût du forage par puits est estimé à 2,5 millions de dollars, soit un coût de 22,5 millions de dollars pour l'ensemble du programme. Un investissement de 7,5 millions de dollars devrait être engagé en 2017 et le reste de 15 millions de dollars en 2018. E si c'était qu'un pet dans le désert ?

Un groupe plein d'appétit

SDX est une société internationale d'exploration, de production et de développement de pétrole et de gaz, dont le siège social est situé à Londres, en Angleterre. Le groupe montre un intérêt  particulier pour l'Afrique du Nord où il entend renforcer sa présence.

En Égypte, SDX détient une participation directe dans deux actifs de production (50% NorthWest Gemsa et 50% Meseda) situés dans le désert oriental, à proximité du golfe de Suez. Au Maroc, SDX détient une participation de 75% dans la concession de Sebou située dans le bassin du Gharb. Ces actifs productifs se caractérisent par des coûts d'exploitation exceptionnellement bas, ce qui les rend particulièrement résilients dans un contexte de prix bas du pétrole.

Abdelali Darif Alaoui

à lire aussi :
Le logement chez l’habitant dans le collimateur
 Les Marocains qui louent leurs logements aux  touristes n’échapperont plus longtemps au fisc. La plate-forme Airbnb, utilisée par ces particuliers,  s’est...
Le projet qui aurait pu sauver Jerada
Finalement, l’investissement a capoté pour des raisons mystérieuses sans que les pouvoirs publics n’aient cherché à trouver une alternative au partenaire...
La dernière traversée d’El Nene
 El Nene, le célèbre baron de drogue, aurait été abattu à bord de son yacht. Il était considéré comme le Pablo Escobar du shit. Retour sur...
Hommages collatéraux
A lors comme ça, entre la place Verdun à Casablanca et l’avenue Mohammed V de Tel Aviv, il n’y aurait qu’un pas, vite franchi par des dizaines, voire des centaines de...