Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Trafic d’humains : l’Europe épinglée
 Union européenne dans son ensemble, et l’Italie en particulier, est complice des violations des droits humains commises contre les migrants et réfugiés en Libye» : les conclusions du rapport présenté le 12 décembre à Bruxelles par Amnesty International sont sans appel.

Depuis la fin 2016, l’Union européenne et l’Italie ont cherché à sceller la route migratoire. Elles se sont notamment accordées avec l’un des gouvernements libyens pour qu’il empêche les départs de migrants et intercepte les embarcations dans les eaux qu’il contrôle. En échange, l’Union européenne fournit des fonds pour les centres de rétention, de l’entraînement et du matériel destiné aux garde-côtes. L’ONG rappelle que « quelque 500 000 personnes sont bloquées en Libye, où elles subissent de terribles violences, jusqu’à finir vendues aux enchères sur des marchés aux esclaves», comme l’a dénoncé un reportage retentissant de CNN.

Amnesty évoque aussi les responsabilités de Rome, notamment dans le naufrage du 6 novembre. Au moins 50 migrants sont morts lorsque leur embarcation a été «secourue» à la fois par l’ONG Sea Watch et par les garde-côtes libyens, dont des vidéos montrent l’attitude particulièrement violente.

Dans la mesure où ils ont joué un rôle dans l’interception des réfugiés et des migrants et dans la politique visant à les contenir en Libye, ils partagent avec la Libye la responsabilité des détentions arbitraires, de la torture et autres mauvais traitements infligés aux réfugiés et aux migrants en détention, dénonce l’organisation.  

à lire aussi :
Les armes, une passion américaine
Hillary Clinton a trouvé son cheval de bataille. Après un début de campagne poussif, la grande favorite démocrate pour la présidentielle 2016 s'attaque au puissant...
Coup de frein au réveil des Saoudiennes
Des Saoudiennes avaient prévu de prendre le volant dans le cadre d'une action de grande ampleur, samedi 26 octobre, pour réclamer le droit...
Gilets jaunes : Le bras de fer se durcit
« Pas question de rester planqué». La flambée de violences de l'acte VIII des «gilets jaunes» a suscité une réaction aussi vive que rapide dans les...
Facebook dans la tourmente
Le géant du Net, Facebook, s'exprime enfin au sujet du scandale des fuites de données des utilisateurs. Face aux accusations contre la société Cambridge Analytica selon...