Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Anam : Jilali Hazim condamné
 Le verdict est tombé dans la soirée du lundi 4 décembre dans l’affaire du directeur général de l’Anam Jilali Hazim et le journaliste de télé  Mustapha Labied : Deux ans de prison dont 10 mois ferme pour l’un et la même peine dont 6 mois ferme pour l’autre. Ainsi en a décidé  la chambre criminelle de première instance chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat au terme d’un procès où le plaignant est la patronne d’une agence de communication du nom de Athena Com.  Les juges ont considéré que les accusés, détenus à la prison de Salé, se sont rendus coupables de corruption en réclamant des sommes d’argent pour une tâche relevant de leurs fonctions. Ce que les deux mis en cause ont nié même si les preuves sont contre eux.  Celles-ci sont constituées notamment d’enregistrements effectués à l’insu du journaliste par la plaignante dans ses bureaux et d’un chèque de 200.000 DH libellé au nom de Jilali Hazim ainsi que la bagatelle de 200.000 DH cash saisis par la police sur l’ex-vedette du petit écran au moment de son interpellation en juin 2017 avec Jilali Hazim. Soit au total la somme de 400.000 DH que le dirigeant de l’Anam lui aurait réclamés, via son comparse, en guise de corruption pour obtenir le reliquat d’une prestation exécutée par son agence dans le cadre d’un appel d’offres.  Cette espèce de dîme correspond à une pratique très courante dans le domaine des marchés publics dont l’opacité demeure la principale caractéristique : Pour se faire payer, il faut passer à la caisse. Autrement, le règlement traîne en longueur. Directeur de la planification et des ressources financières  au ministère de la Santé avant d’être nommé à la tête de l’Anam en 2013, Jilali Hazim a-t-il été victime de son statut d’homme politique puisqu’il a été USFP avant de rejoindre le PAM où au contraire il a fait les frais de grosses manœuvres autour d’une agence qui brasse des milliards au titre de la gestion du Ramed et de l’AMO ? Ceux qui connaissent les dessous des cartes soupçonnent, en jugeant de la relation peu cordiale qu’il entretenait avec l’ex-ministre de tutelle déchu,  un coup tordu mitonné par les requins  de la santé. Ce n’est pas une affaire qui plaie 

à lire aussi :
Ça gaze pour les explosions
 Moins de trois mois après l’explosion de plusieurs bonbonnes de gaz butane dans une laiterie nichée sous un immeuble d’habitation sur boulevard Yacoub El Mansour...
AWB et BCP, une belle énergie !
En marge du dernier Salon Photovoltaïca (4-6 novembre à Casablanca), le groupe Attijariwafa bank (AWB) a affirmé clairement sa volonté de contribuer au développement...
La fin d’une époque
 Le souverain a envoyé à la retraite les deux derniers mohicans gradés de la sécurité :  le général de corps d’armée Bouchaib...
Ramid se met à dos les partis
La décision de Mustapha Ramid de saisir la justice au sujet des dossiers de 16 communes rurales épinglées par le rapport 2012 de la Cour des comptes a provoqué la...