Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Bonjour la francaphonie !
 Grève lundi 27 novembre dans les établissements d’enseignement français au Maroc et dans nombre de pays africains francophones. Organisé à l’initiative des organisations syndicales des personnels et des enseignants, soutenu par les fédérations et associations des parents d’élèves, ce débrayage est venu en guise de protestation contre la décision du gouvernement français de procéder à des coupes importantes de l’ordre de 33 millions d’euros dans la dotation allouée à l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger (AEFE) qui  va encore devoir se serrer  une ceinture déjà trop serrée. Ce  nouveau tour de vis budgétaire va se traduire par une suppression des postes d’enseignants détachés et  une réduction des ressources dédiées aux programmes pédagogiques. Ce qui fait craindre aux parents d’élèves une baisse de la qualité de l’enseignement dispensé surtout que le choix a été fait de recourir comme remplaçants à des enseignants locaux dont la formation laisse à désirer mais qui ont l’avantage de coûter moins cher. Cette réduction drastique du budget de l’AEFE, qui compte un réseau de plus de 400 écoles à travers le monde,  va s’accompagner d’une révision à la hausse des frais de scolarité déjà exorbitants pratiqués par les écoles de la mission française.  En fait, le gouvernement français actuel ne fait là que poursuivre une politique initiée par les gouvernements précédents. Une politique qui cache mal la décision de la France de faire payer de plus en plus l’enseignement et le rayonnement de  moins en moins de sa culture par les ressortissants de ses ex-colonies. Adieu la francophonie,  bonjour la francaphonie.

à lire aussi :
Le Maroc déploie ses F16
Selon la presse internationale, des avions F16 marocains participent avec succès aux bombardements des positions de L’Etat islamique en Irak. C’est la première fois que le...
Grosse prise du ministère de la pêche
Cette fois-ci c’est le ministère de la Pêche maritime qui a réalisé une grosse prise. Jeudi 9 octobre, les services de contrôle de ce département ont confisqué au niveau du port...
Overdose d’éloges
Oxford Business Group (OBG) prédit  une  fin de décennie  prometteuse pour le Maroc. ».  Les « progrès remarquables » réalisés...
A quand un coup de pied dans la théière ?
L'affaire du thé et le cocktail de pesticides dont il serait arrosé dans les champs chinois risquent de rebondir sur le terrain judicaire suite à la décision de  la...