Dernière minute ...
A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Hervé Renard, Lion l’Africain
 Avec l’entraineur français Hervé Renard, les Lions de l’Atlas ont gagné surtout une grande maîtrise de jeu. Ce n’est plus l’adversaire qui impose son rythme mais ce sont eux qui prennent l’initiative. Absente sous les entraîneurs précédents, la tactique est revenue avec ce fin tacticien et grand technicien qui l’adapte en fonction de l’adversaire. Lentement mais sûrement, les coéquipiers de Benatia ont abordé match par match avec lucidité et rigueur. Pas d’excès de zèle, ni de démonstration virtuose. Mais un style offensif construit où le collectif a toute sa place tout comme la ligne de défense qu’il fallait blinder. Cette stratégie a porté ses fruits : longtemps fâchée avec les buts, les Lions de l’Atlas sous le commandement du Lion l’Africain ont renoué avec la victoire avec des scores plus qu’honorables lors des matchs de qualification au Mondial 2018 et une meilleure défense qui n’a pris aucun but grâce à un gardien de haut vol. Ce n’est pas par hasard que le Maroc termine premier de son groupe et décroche son ticket russe suite à une victoire par 2 contre 0 inespérée sur la côte d’Ivoire qui joutait à domicile. En fait, c’est la quintessence de l’expérience du football africain qu’il connaît parfaitement pour avoir entraîné plusieurs équipes du continent que Hervé Renard a mis à disposition de la sélection nationale. Ses performances africaines, qui lui ont valu le surnom de «Sorcier blanc », parlent pour lui et font vite oublier son échec au club lillois : deux coupes d’Afrique remportées en 2015 avec la Côté d’Ivoire et en 2012 avec la Zambie. Mais là s’arrête son sacre et ne gagnera pas une troisième avec le Maroc en 2017 dont l’aventure s’arrête aux quarts de finale. Et pour cause : Le jeune Renard ; qui avait appris le métier sous la férule de Claude Leroy, venait de reprendre une équipe de Lions fatigués qui reste à reconstruire, longtemps en panne de résultats. Hervé Renard est né du côté d’Aix-les-Bains en France. Enfant, Renard est attiré par les sports. La lutte d’abord puis, le football. A 15 ans, il se retrouve au centre de formation de Cannes. Le jeune garçon ne brille pas. Il évolue à Vallauris en Alpes-Maritimes (3e division) durant sept saisons avant de terminer à Draguignan (division amateur), où une blessure l’écarte des terrains et le guide sur le banc comme entraîneur. Après deux ans passés dans le Var, l’aventure s’arrête jusqu’au jour où il rencontre Claude Leroy. Avec lui, il s’envole en Chine en tant qu’adjoint. L’expérience est courte et ratée, mais il ne lâche pas Leroy, vieux routard de la Françafrique du ballon rond, avec lequel il rebondit du côté de l’Angleterre, puis revient en France, avant de poser son ballot en Afrique qui le fascine. Ici, il a pu donner la pleine mesure de son talent, un mélange de passion, de rigueur et d’intransigeance sur la discipline… (Retrouvez la suite du Spécial Foot dans la rubrique Les Cahiers du Canard). 
Rachid ABBAR

à lire aussi :
Moulahom s’offre une assurance en béton
 Le projet de loi 59-13 sur l’assurance obligatoire de certains chantiers de construction était prêt depuis début 2013. Mais ce texte peinait à sortir des...
Ilyas El Omari débouté
Le tribunal de première instance d’El Jadida avait fixé au 19 décembre courant le prononcé du verdict dans le procès intenté pour diffamation par le SG...
Le maire qui fait des folies
Le maire islamiste de Rabat est dans de mauvais draps. Déjà en délicatesse avec les autorités sur son départ négocié de la Redal, qui serait...
Benkirane, Facebook et le tajine de pommes de terre
Abdelilah Benkirane a invité à déjeuner samedi 13 juin au siège du parti les influenceurs du Web marocain. Au menu, ni pastilla aux fruits de mer ni méchoui, ni...