Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

L’entretien - à peine - fictif
LHOUSSAINE LOUARDI : Je suis politiquement mort
 Une équipe du Canard a rencontré par hasard l’ex-ministre de la Santé, le regard hagard, dans les urgences pourries d’une grande ville du pays.

Que faites-vous ici M. l’ex-ministre?

(Un peu surpris et confus). Je suis venu  me soigner dans ce foutu hôpital mais personne pour me prendre en charge pour soigner ma dernière blessure politique qui a du mal à se cicatriser. Nos hôpitaux  ne sont même pas équipés  pour soigner des chiens errants.

Mais vous étiez jusqu’à une date récente le ministre de tutelle, non ?

Oui, mais ministre de la Santé de Moulay Hafid et compagnie chargé de soigner leur business et bien le remettre en forme en leur taillant du sur mesure garanti sans effets secondaires. Maintenant que le job a été fait, on m’a jeté comme un chien enragé.  

Et pourtant vous n’avez mordu personne…

Oh que si ! Beaucoup de monde même : les médecins du public et du privé, les cliniciens, les professionnels des dispositifs médicaux et même les labos pharmaceutiques concurrents de Sidi Moulay.

Sidi Moulak Hafid ?

Absolument. J’ai vu des boulimiques dans ma vie mais pas comme lui. Celui-là a un appétit d’enfer. Plus il bouffe, plus il a faim. Un cas intéressant à étudier par la médecine affairiste.

On murmure que vous allez bientôt devenir son collaborateur dans son business des cliniques dont vous lui avez facilité l’accès par votre fameuse loi…

Ce serait un grand honneur pour moi de travailler avec ce rapace gentilhomme. Il faut bien que je me retrouve après avoir contribué à doper ses affaires.

C’en est fini de votre carrière ministérielle…Des  regrets ?

Pour moi, c’est une euthanasie politique que j’au subie à mon insu.  Je ne m’y attendais pas du tout, persuadé que j’étais définitivement bien protégé. Heureusement que j’ai assuré un peu mes arrières. Autrement, j’aurais été condamné à faire la manche devant nos misérables hôpitaux.

Le PPS a décidé de rester au gouvernement. Qu’en pensez-vous ?

En dehors du gouvernement, les camarades n’ont pas d’avenir. Qu’ils aillent à la soupe en veillant à freiner leur boulimie.

 

 

Saliha TOUMI

à lire aussi :
ILYAS EL OMARI : La vérité si je mens
 Une équipe du Canard a été reçue par le secrétaire général en sursis du PAM dans un bureau au siège de la région Tétouan-El...
Rachid Talbi Alami : Je ne suis plus hors jeu
 Une équipe du Canard a été reçue par le ministre de la Jeunesse et des Sports au sortir de la séance du tirage au sort du mondial de Russie. Quel cruel...
SAADEDDINE AL OTHMANI : Bye bye Benkirane...
Une équipe du Canard a tendu le micro au nouveau vainqueur de l’élection à la tête du PJD qui, tout ravi, a tout déballé sans se départir de son...
Saadeddine Al Othmani : "Je suis trop pieux et peu studieux"
  Une équipe du Canard a été reçue par Saadeddine Al Othmani dans  son bureau à la primature après une prière de 8 génuflexions...