Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Trafic de sable à Kabila
Les touristes ne sont pas les seuls à aimer fréquenter les plages. Les fournisseurs en matériaux de construction sont de plus en plus tentés, mais en cachette, d'aller faire un tour le long des côtes. Tous sont aujourd'hui en quête de sable et de graviers qui partent ensuite nourrir les bétonnières des chantiers de construction. Si certains de ces vendeurs de sable ont pignon sur rue, la plupart opèrent en contrebande. Pour le plus grand dommage des sites qui sont devenus leurs proies et sur lesquels ils interviennent en véritables prédateurs. C’est le cas en ce moment de la plage de Kabila dans le nord du Maroc. Profitant de l’absence des estivants en raison du mois de Ramadan, plusieurs camions s’activent la nuit et parfois même au lever du jour pour délester cette plage de la Méditerranée du peu de sable qui lui reste. On pointe du doigt un exploitant connu d’une grande infrastructure touristique locale, fort d’une impunité de longue date qui fournirait les promoteurs de la région en sable de bonne qualité. Ce digne rejeton d’un ancien haut responsable marocain qui faisait la pluie et le beau temps du temps du règne de feu Hassan II, s’était calmé un peu à l’avènement du nouveau règne avant de revenir écumer la zone de Kabila par son comportement arrogant. devant le phénomène du pillage du sable marin et de dégradation du paysage, les lois censées encadrer cette activité et protéger la nature semblent inopérantes faute de contrôle et de sanction exemplaire des coupables. du coup, cet appétit aiguë pour cette ressource précieuse porte une grave atteinte à l’environnement qui risque, à forcer de laxisme, de se transformer en désastre écologique.
 
 

à lire aussi :
Daoudi lance une grande recherche : Un budget de 12.000 DH !
«Il faut faire décoller la recherche et l’innovation dans ce pays». Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Lahcen Daoudi...
Trump voit des attentats partout
Le président américain, Donald Trump, a accusé lundi 6 février les médias «malhonnêtes» depasser sous silence certaines attaques...
Marrakech, la mauvaise étoile de Ely-Michel Ruimy
I l est de plus en plus visible et il dérange autant les requins de l’immobilier que la corporation des hôteliers de luxe. Et pourtant Ely-Michel Ruimy qui n’est pas vraiment...
Ceux qui bossent et ceux qui bullent
On n’a pas beaucoup entendu les officiels marocains à la 328e session du Conseil d'administration du Bureau International du Travail qui s’est tenue à Genève du 27...