Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Quand Alger martyrise les Syriens...
La situation humanitaire de quelque 41 ré- fugiés syriens, jetés par les autorités algé- riennes le 17 avril dernier dans un désert entre le Maroc et l’Algérie, se dégrade de jour en jour. Un drame qui a poussé le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à réagir pour presser les deux pays à mettre fin au calvaire de ces personnes livrées à ellesmêmes devenues à leur corps défendant l’objet d’un bras de fer politique insidieux entre Alger et Rabat. Normalement, c’est au pays de Bouteflika de les rapatrier sur son sol puisqu’il est à l’origine de leur expulsion. Ce n’est pas d’ailleurs la première fois que l’Algérie refoule des migrants qu’ils soient syriens ou subsahariens et que le Maroc accepte par humanisme de recevoir sur son territoire. Allergiques aux étrangers en situation vulnérable, dépourvu de toute politique d’accueil de citoyens des candidats à l’émigration, ce pays refuse obstinément d’assumer sa part de responsabilité dans les drames humanitaires et le premier réflexe de ses gouvernants est de jeter les migrants comme des malpropres à la frontière terrestre algé- ro-marocaine. Tout l’inverse du Royaume qui s’est doté depuis quelques années d’une véritable stratégie migratoire, saluée à l’international, qui lui a permis de régulariser plus dizaines de milliers d’étrangers, notamment africains et syriens. Se disant « profondément préoccupé » par la détérioration rapide des conditions de vie de ces nouveaux damnés de la terre, le HCR a appelé « l’Algérie et le Maroc à répondre d’urgence aux besoins humanitaires, à faciliter l’accès pour ces réfugiés et à leur permettre de rejoindre un lieu sûr et/ou d’être réunis avec leurs familles.» L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés réclame « d’urgence » un passage sûr et une admission qui faciliterait le transit immédiat des 41 infortunés composés de femmes, enfants et bébés. Une dame enceinte a besoin rapidement d’une césarienne. « C’est une question de vie et de mort pour cette femme et son enfant à naître. », alerte le communiqué du HCR qui aurait dû pour être plus juste de pointer la responsabilité d’Alger dans cette tragédie au lieu de s’adresser « aux deux pays » pour régler cette crise humanitaire. « Nous avons une politique migratoire, nous avons régularisé la situation de plus de 5 000 Syriens. Mais nous n’accepterons jamais que des gens arrivent via des frontières fermées, car si demain il y a un relâchement, tout le monde va être débordé » déclarait Abdelkrim Benatiq, ministre délégué chargé des MRE et des Affaires de la migration, le 5 mai dernier à l'AFP, à propos de la situation dramatique de ces syriens. Du côté algérien, c’est le silence radio. Rien à signaler ?
 
 

à lire aussi :
La résidence Baylone de Marrakech toujours prise en otage
 Le cauchemar continue... La cour d’appel de Marrakech a fait son travail. Elle a confirmé le 18 septembre 2017 la peine de 18 mois de prison ferme prononcée à...
Trafic de sable à Kabila
Les touristes ne sont pas les seuls à aimer fréquenter les plages. Les fournisseurs en matériaux de construction sont de plus en plus tentés, mais en cachette, d'aller...
Daoudi lance une grande recherche : Un budget de 12.000 DH !
«Il faut faire décoller la recherche et l’innovation dans ce pays». Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Lahcen Daoudi...
Trump voit des attentats partout
Le président américain, Donald Trump, a accusé lundi 6 février les médias «malhonnêtes» depasser sous silence certaines attaques...