Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Quand Alger martyrise les Syriens...
La situation humanitaire de quelque 41 ré- fugiés syriens, jetés par les autorités algé- riennes le 17 avril dernier dans un désert entre le Maroc et l’Algérie, se dégrade de jour en jour. Un drame qui a poussé le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à réagir pour presser les deux pays à mettre fin au calvaire de ces personnes livrées à ellesmêmes devenues à leur corps défendant l’objet d’un bras de fer politique insidieux entre Alger et Rabat. Normalement, c’est au pays de Bouteflika de les rapatrier sur son sol puisqu’il est à l’origine de leur expulsion. Ce n’est pas d’ailleurs la première fois que l’Algérie refoule des migrants qu’ils soient syriens ou subsahariens et que le Maroc accepte par humanisme de recevoir sur son territoire. Allergiques aux étrangers en situation vulnérable, dépourvu de toute politique d’accueil de citoyens des candidats à l’émigration, ce pays refuse obstinément d’assumer sa part de responsabilité dans les drames humanitaires et le premier réflexe de ses gouvernants est de jeter les migrants comme des malpropres à la frontière terrestre algé- ro-marocaine. Tout l’inverse du Royaume qui s’est doté depuis quelques années d’une véritable stratégie migratoire, saluée à l’international, qui lui a permis de régulariser plus dizaines de milliers d’étrangers, notamment africains et syriens. Se disant « profondément préoccupé » par la détérioration rapide des conditions de vie de ces nouveaux damnés de la terre, le HCR a appelé « l’Algérie et le Maroc à répondre d’urgence aux besoins humanitaires, à faciliter l’accès pour ces réfugiés et à leur permettre de rejoindre un lieu sûr et/ou d’être réunis avec leurs familles.» L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés réclame « d’urgence » un passage sûr et une admission qui faciliterait le transit immédiat des 41 infortunés composés de femmes, enfants et bébés. Une dame enceinte a besoin rapidement d’une césarienne. « C’est une question de vie et de mort pour cette femme et son enfant à naître. », alerte le communiqué du HCR qui aurait dû pour être plus juste de pointer la responsabilité d’Alger dans cette tragédie au lieu de s’adresser « aux deux pays » pour régler cette crise humanitaire. « Nous avons une politique migratoire, nous avons régularisé la situation de plus de 5 000 Syriens. Mais nous n’accepterons jamais que des gens arrivent via des frontières fermées, car si demain il y a un relâchement, tout le monde va être débordé » déclarait Abdelkrim Benatiq, ministre délégué chargé des MRE et des Affaires de la migration, le 5 mai dernier à l'AFP, à propos de la situation dramatique de ces syriens. Du côté algérien, c’est le silence radio. Rien à signaler ?
 
 

à lire aussi :
Il cache sa fille dans une valise !
Un travailleur marocain en Espagne a tenté de ramener avec lui sa fill âgée de 8 ans en Europe. Pour ce faire, il lui a fait traverser la Méditerranée de...
Daoudi lance une grande recherche : Un budget de 12.000 DH !
«Il faut faire décoller la recherche et l’innovation dans ce pays». Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Lahcen Daoudi...
Journée des chiottes
 Une journée mondiale des pissotières, un anniversaire des toilettes, il fallait vraiment y penser. Ce n’est pas une blague, les stratèges de l’OMS ont vraiment...
La résidence Baylone de Marrakech toujours prise en otage
 Le cauchemar continue... La cour d’appel de Marrakech a fait son travail. Elle a confirmé le 18 septembre 2017 la peine de 18 mois de prison ferme prononcée à...