Dernière minute ...
Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
A la mémoire de mon père
"Nous fîmes quelques pas et je lui demandai de me tenir la main. elle glissa son bras au-dessous du mien. Nos épaules collées l’une contre l’autre, nous marchâmes sans nous précipiter dans ce parc qui avait vu fleurir notre amour il y a si longtemps." Idir dé- couvre dans l’ordinateur de son père, tombé dans le coma, des textes où celui-ci parle de sa vie, de sa maladie et de son amour pour Tayri. Meddur est un homme autoritaire et sévère avec sa femme et ses enfants. À l’âge de la retraite, il découvre qu’il est atteint de la maladie de Parkinson. Son monde s’effondre. Il s’isole dans sa chambre exiguë et se met à écrire de manière chaotique ses mémoires. en lisant ces textes, Idir découvre peu à peu un père qu’il ne connaissait pas : ses doutes, ses peurs, sa fragilité et son grand amour de jeunesse, Tayri. Une femme qui réapparaît au crépuscule de sa vie et nourrit son désir de retrouver, à travers elle, un goût pour la vie. Mais plus il avance dans la reconquête de son amour de jeunesse, plus il se rend compte que celui-ci n’est qu’illusion. Idir, ému par ces découvertes, décide de partir à la recherche de la seule personne que son père n’ait jamais aimée. Khalil Mgharfaoui est linguiste. Il a plusieurs publications dans son domaine. Il est chroniqueur dans des journaux et magazines marocains et l’auteur du premier dictionnaire monolingue de l’arabe marocain. Il a aussi remporté le 2e Prix du Concours National de la Nouvelle de l’Amalef en 2007.
 
 

à lire aussi :
Miloud Labied ou l’Art de l'Ellipse
 Le musée de Bank Al-Maghrib abrite, jusqu'au 31 mars 2018, l'exposition "Un art magistral de l'ellipse", en hommage à l'artiste peinte feu Miloud Labied. Une cinquantaine...
Un « Dauphin d’Argent » pour Dounia Benjelloun
 Dounia Benjelloun- Mezian s’est vu remettre le Dauphin d’Argent lors des « Corporate Media & TV Awards» dans la catégorie « Mode de vie, Arts, Musique...
Azzeddine Hachimi Idrissi ou la langue de l’abstrait
Artiste peintre hors du commun, Azzeddine Hachimi Idrissi expose ses œuvres à la Galerie Nadira La Découverte de Rabat jusqu’au 7 juillet 2015. Des réalisations...
La BCP célèbre l'art de la photo
La galerie Banque Populaire met à l’honneur la photographie en organisant « Résidus de mémoires», une exposition célébrant la mémoire dans...