Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
FIFM : Les Algériens ne jouent pas la comédie
C'est connu, tout ce qui se fait au Maroc donne de l’urticaire à certains milieux algériens. Après avoir tiré à boulets rouges sur la Cop22 et ensuite sur la tournée royale en Afrique, les médias de notre voisin se sont trouvé un autre hobby, cette fois-ci, c’est le festival du cinéma de Marrakech qui cristallise les passions. On passera sur les commentaires de pseudos critiques de cinéma qui ne voient dans cet événement que du people de bas étage mais l’oscar de la Grande Bêtise revient sans aucun doute au journal de L’expression qui n’hésite pas à s’interroger sur le patriotisme des stars du cinéma d’origine algérienne qui ne mettent jamais les pieds dans les manifestations locales alors qu’elles n’hésitent pas à s’envoler pour Marrakech la magique. «L'Algérie possède au moins trois grands festivals dans la région: Oran, Annaba et Alger, mais ces derniers n'ont jamais réussi à attirer une star algérienne du cinéma français. Et pourtant, il en existe beaucoup: Tahar Rahim, Isabelle Adjani, Said Amadis ou encore Yamina Benguigui» s’indigne le journal. « Cette dernière était quand même bien à Alger pour parler de tout, sauf de cinéma. Elle a une production avec l'Algérie, le film «les soeurs» avec la même Isabelle Adjani. Cette dernière n'a jamais participé à un festival algérien, alors que quand les événements du 5 octobre 1988 ont éclaté, elle a sauté dans le premier avion pour venir à Alger pour participer à une conférence sur la démocratie à l'université de Bouzaréah et surtout à revendiquer son «algérianité» rappelle le média. Dans son délire, le journaliste s’en prend à une « Isabelle Adjani qui a toujours refusé de venir à Alger et participer aux manifestations organisées par le ministère de la Culture. Même quand on lui avait offert l'occasion de faire un film en Algérie avec Rachid Belhadj «Parfum d'Alger», elle quitte le tournage et provoque une affaire judiciaire entre le producteur délégué Tarek Ben Ammar et le producteur algérien de l'époque Mustapha Orif de l'Aarc. Son sentiment ? Le journaliste s’interroge sur les motivations psychologiques de la star : «Adjani n'aime pas les Algériens? Elle n'aime pas l'Algérie? Aucune déclaration dans ce sens pour comprendre le fond de la pensée de la star d'origine algérienne ». En conclusion, le journaliste de service nous gratifie d’un scoop: « On ignore si le film sera pré- senté à Alger, mais une chose est sûre, c'est que la star algérienne du cinéma français sera pré- sente à Marrakech avec Isabelle Huppert. C'est la troisième fois qu'Adjani assiste au festival de Marrakech, offrant une grande visibilité au festival marocain. L'actrice est à chaque fois invitée par Mélita Toscan du Plantier, la directrice du Festival du film de Marrakech et amie intime de Yamina Benguigui. C'est cette dernière qui a lancé en 2001 le festival de Marrakech, avec Toscan du Plantier en copiant l'idée du festival de l'été d'Alger qui avait été organisé par les Algériens en présence d'une pléiade de stars françaises » ! La réussite du FIFM énerve nos confrères d’Alger surtout que la Benguigui ne sait pas jouer la comédie.

à lire aussi :
Iran : Le Maroc fait coup double
Si le Maroc a justifié la décision de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran par le soutien apporté par son allié chiite le hezbollah au Polisario, une tout...
Le repentir de Abdelaziz
C’est sur le lit de mort que surgissent généralement les remords de toute une existence. Alors qu’il était à l’agonie dans «Mayo Clinic»...
Ramos diabolisé
Les Egyptiens se sont offerts une autre bête noire : le défenseur du Real Madrid Sergio Ramos devenu soudainement l’ennemi public numéro en Egypte. Sur les réseaux...
Les scorpions attaquent !
Les scorpions tuent encore au Maroc où près de 30.000 cas de piqûres de scorpions et morsures de serpents sont enregistrés officiellement chaque année, soit une...