Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Une chance pour le RNI
Le congrès extraordinaire du RNI le 29 octobre à Bouznika n’est pas comme les autres. Il y avait de l’enthousiasme et de la mobilisation dans l’air, un souffle de fraî- cheur et d’espoir, ce qui est peu habituel dans les congrès du parti. On sentait les 3.000 congressistes venus des quatre coins du pays pour élire leur nouveau président plus engagés et assoiffés de changement. Pour eux, cette élection n’est pas juste une formalité. Ils attendent beaucoup du nouveau pré- sident, Aziz Akhannouch, adoubé à la tête du Rassemblement par 1.707 voix contre 98 pour son rival le jeune Rachid Sassi. Ministre sortant de l’Agriculture et de la Pêche maritime, M. Akhannouch, 56 ans, prononce aussitôt une allocution empreinte de sincérité qui caractérise l’homme. Sur un ton clair et assuré, il lance à des militants toute-oïe que «le parti doit aujourd’hui s’ouvrir sur de nouvelles caté- gories sociales, sur toutes les catégories professionnelles, des agriculteurs, des entrepreneurs et professions libérales, des femmes au foyer, des sportifs et des chercheurs… et si j’en ai oublié certains, qu’ils sachent qu’ils sont dans mon cœur. Notre démarche sera droite, agharass, agharass,». Agharass, agharass ! (sérieux et droiture en berbère). Le mot est lâché. Ceux qui le connaissent savent que le sérieux et la droiture chez ce berbère de la généreuse et belle Tafraout ne sont pas juste des slogans. Ils représentent véritablement une ligne de conduite qu’il a du reste suffisamment montrée à la fois dans la gestion de ses entreprises et à l’échelle de ses responsabilités politiques, d’abord comme président de la région Souss-Massa-Draâ et puis en tant que ministre de l’Agriculture et de la Pêche. En écoutant les paroles du nouveau leader, un congressiste d’un certain âge issu du Maroc profond se tourne vers son voisin et lui chochotte à l’oreille: «Avec cet homme, il y’aura du travail ». C’est la preuve que le message délivré par le successeur de Salaheddine Mezouar a été capté par tous les congressistes. Le mandat franc qu’il vient de recevoir sera assurément celui de la rupture. Finis les slogans et les professions de Foi. Le temps de l’action est arrivé. Avec lui, la politique se fera autrement. Essentiellement sur le terrain où il s’agit de déployer une stratégie de « proximité et d’écoute » sans chercher à « exploiter la détresse (…) des populations ». Apprécié par plus d’un pour sa cré- dibilité et son sens de l’engagement , respecté par toute la classe politique y compris par Abdelilah Benkirane qui connaît sa valeur, l’homme inspire confiance. En impose par simplicité et son goût de la performance. Autre signe distinctif, il sait s’entourer et mobiliser, convaincre et motiver. Pas le genre à faire le vide autour de lui ou à jouer les patrons arrogants, il attire les bons éléments comme l’aimant l’acier. Il a le don de transformer le plomb en or. La réussite du Plan Maroc Vert en est la meilleure illustration. C’est un fonceur… qui a horreur de perdre du temps dans des discussions stériles ou des querelles de chapelle. C’est pour toutes ses qualités que les membres du parti, dirigeants ou simples militants, ont voté massivement pour Aziz Akhannouch. Une chance pour le RNI et même au-delà.
 
 
Abdellah CHANKOU

à lire aussi :
A Saham, on cède les cadres aussi
A Saham Group, on n'hésite pas d’inclure un cadre dirigeant comme bonus lors d’une transaction financière, pour récompenser l’acheteur ou le repreneur de parts...
Fusillade à Casablanca
Des coups de feu ont été entendus en début de soirée du mercredi 6 novembre à Casablanca. Vérification faite, il s’agit d’une fusillade. Cinq...
Moulay Hafid partant ?
Depuis quelques semaines, Moulay Hafid Elalamy répète à quelques visiteurs du soir qu’il ne sera plus ministre dans le cabinet Benkirane 3. Sans plus d’explication. Info...
Dieudonné, ce dangereux criminel…
M’Bala M’Bala, plus connu sous le nom de scène de Dieudonné, ne se reproduira pas à Casablanca. Ainsi en ont décidé les autorités marocaines qui...