Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Feuilleté de Canard
Jusqu’aux extrêmes de l’amour
Devant le mystère de ces tatouages qu'elle aurait aimé arracher à coup d'ongles, tarissant en elle le deuil, voulait-elle se convaincre, malgré le dé- chirement des adieux, qu'un âge venait de mourir et qu'un autre la happait alors qu'elle s'y attendait le moins? Un néant insondable allait accueillir et dissiper ce cadavre familier. En attendant, se persuadat-elle, il fallait de toute urgence en conserver la forme, en fixer l'allure, en saisir la signification. Avec « Absolut Hob », l’écrivain Rachid Khaless nous livre une œuvre singulière. Impossible de rester indifférent à ce roman à la fois poétique et cruellement sentimentale. Absolut Hob ne signifie pas uniquement l’amour absolu, mais surtout cette amour sans limite. Un amour extrême et extrêmement effrayant. Né en 1966, Rachid Khaless, agrégé de lettres françaises, enseigne à l’université Mohamed V de Rabat. Peintre, il est surtout poète et traducteur. Auteur de deux recueils de poèmes en français parus chez L’Harmattan: Cantiques du désert (2004) et Dissidences (2009). Abdellatif Laâbi, qui a préfacé son premier recueil, écrit de lui : « De l’aigu au grave, de la mélodie au hurlement, il déploie toutes les tonalités [de sa voix] pour nous livrer son propre acte de naissance à la parole ». Son 3ème recueil, Dans le désir de durer (suivi de) Vols, l’éclat parait dans les Publications de la Maison de la poésie au Maroc en 2014. Rachid Khaless a aussi traduit les textes du poète bahreïni Ahmed Alajmi (Je vois la musique, 2007), du Marocain Hassan Najmi (Un Mal comme l’amour, La Croisée des chemins, 2015) et de l’Irakien Saâdi Youssef (Poèmes de Tanger, Virgule Éditions, 2015). En 2014, il co-traduit une anthologie d’Yves Bonnefoy, Que ce monde demeure, publiée par la Maison de la poésie au Maroc

à lire aussi :
Prends l'échec et tords-lui le cou
 L’athlète et aventurier marocain Hassan Baraka vient de publier son premier livre intitulé «La force de l'échec» et traitant de la motivation, d’un...
Ces Best-Seller qui séduisent…
e Prix de la littérature arabe, dans sa quatrième édition, a été cette année décerné à Inaam Kachachi. écrivaine et journaliste...
Les espions de Ken Follett reviennent
 Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier....
Il était une fois Jemâa El Fna…
"M émoire de Marrakech : Portraits dans l’histoire de l’art de la Halqa à la Place Jemâa El Fna" est le titre du nouvel ouvrage, en deux tomes, que vient de publier...