Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Feuilleté de Canard
Casablanca, nid d’espions
Avec « Route d’Anfa », Guillaume Jobin nous livre une suite remarquable de son roman à grand succès « Route des Zaërs ». Un parfait mélange entre espionnage, contrefaçon et terrorisme. Cette fois-ci, comme son nom l’indique, l’action se déroule à Casablanca. « Route d’Anfa » est à la fois un roman politique et un thriller d’espionnage. C’est aussi une satire sociale, une plongée dans la vie des bourgeois, des diplomates, agents secrets, des journalistes et des écrivains de Casablanca. Manœuvres d’Etats, coups bas politiques, high-tech, contrefaçon et plagiats en tout genre parsèment d’embuches les chemins d’espions, de faussaires, de terroristes et de dirigeants politiques, du Palais à l’Elysée, en passant par la DGSE et la CIA. En pleine campagne électorale française et alors que le Maroc lutte pour la reconnaissance de son intégrité territoriale et de sa posture internationale, un jeune journaliste français, espion malgré lui est entraîné dans un tourbillon d’intrigues et essaye de dénouer les fils d’une situation délicate, de Casablanca à Oman en passant par Paris, Moscou et le Cameroun. On retrouve tous les ingrédients du premier volet «Route des Zaërs», le bestseller marocain de l’année 2015, acclamé par la critique pour son côté novateur. Guillaume Jobin est président de l’Ecole supérieure de journalisme de Paris et auteur de Lyautey, le Résident, Mohamed V, le Sultan et du roman Route des Zäers. Parmi les premiers auteurs francophones du Maroc, marié avec la créatrice de mode Fadila El Gadi, il partage son temps entre Rabat et Paris.

à lire aussi :
Les infortunes du destin
Après son excellent premier roman " Plus forte que la souffrance", Souad Mekkaoui confirme son talent d'écriture avec une deuxième œuvre "Femmes au purgatoire" (La...
Mohammed V ou la monarchie populaire réédité en arabe
 Le livre de l'historien, géopolitologue et islamologue français, Charles Saint-Prot, "Mohammed V ou la monarchie populaire", publié en 2011 aux éditions du Rocher, a...
Le dur retour de l'enfant du pays
Avec son roman « L’année de tous les apprentissages », paru aux éditions Harmattan, Najib Redouane plonge le lecteur dans les arcanes de la bureaucratie et de la...
Abdelhak Najib parle des «Territoires de Dieu»
La librairie «Carrefour des livres» de Casablanca a organisé, le vendredi 3 juillet, une rencontre-débat avec l’écrivain et journaliste Abdelhak Najib autour de...