Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Arnaque au tour du monde à bas prix
I l n’y a pas plus aisé que de pigeonner les Marocains. Il suffit juste de leur miroiter un gain facile et rapide pour qu’ils tombent dans le panneau de l’arnaque dressé par le premier charlatan venu . Pour la énième fois, ils ont mordu à l’hameçon dans une affaire de vente pyramidale montée par TV Express, une enseigne fictive qui a sévi comme ce n’est pas permis à Casablanca. Les victimes se comptent par milliers et n’ont découvert n’avoir été plumés qu’une fois les auteurs de l’escroquerie ont bien mis l’argent au chaud. Les auteurs de ce procédé frauduleux, qui se sont inspirés de manière ingé- nieuse de l’arnaque du siècle du fameux Madoff, sont des ressortissants soudanais. Il s’agit d’un duo infernal formé d’une mère et de son fils. Celui-ci promettait à ses victimes des séjours de rêve à des tarifs imbattables dans pas moins de 152 pays et 12.000 villes à travers le monde avec voitures de locations. Autant dire la lune. Les premières proies ont trouve l’offre tellement alléchante qu’ils ont non seulement fait acte d’achat de cette chimère mais se sont employés, très motivés qu’ils sont, à recruter des nouveaux membres pour la société fictive selon le principe du filleul. Plus tu le client rabat de filleuls, plus ses gains augmentent et ainsi de suite jusqu’à ce que le pot-aux-roses est découvert. Ne voyant pas venir le voyage programmé pour le ramadan dernier, certaines victimes ont pressé le cerveau de cette grande fraude de leur restituer leur argent, avant de le conduire en désespoir de cause au commissariat où il a craché le morceau. La maman, elle, a eu le temps de prendre la poudre d’escampette. Du coup, seul le fils affrontera ses victimes devant les juges. Au lieu de faire le tour du monde à bas prix dans le luxe et la farniente, ils sont en train de faire le tour des bureaux d’avocats et des ré- dactions pour raconter leur mésaventure. La galère…
 
 

à lire aussi :
Elalamy au chevet de Saham Pharma
Saham Pharma, la filiale de Saham Group, implantée dans la zone industrielle de Aïn Aouda, vient d’être mise sous perfusion par son patron Moulay Hafid Elalamy. Dans les...
La Samir version Boussaïd
Le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaïd, n’a pas mâché ses mots à l’égard de la Samir en faillite. Lors d’une...
Traque et matraque
Sale temps pour les fonctionnaires fantômes qui prolifèrent dans la fonction publique. Le dispositif d’enquête et de recoupement des données mobilisé par le gouvernement Benkirane a...
Sama Dubai frappe aussi en Tunisie
Fin janvier 2009, Sama Dubaï, en proie à des difficultés financières, se désengage brutalement du projet colossal de la Vallée de Bouregreg ; en automne 2011,...