Dernière minute ...
La 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) se tiendra du 16 au 21 avril à Meknès  Le tribunal de Tokyo a annoncé mardi 22 janvier 2019 le rejet d'une nouvelle demande de libération sous caution de Carlos Ghosn Jean-Dominique Senard, le patron de Michelin,  nommé jeudi 24 janvier 2019 nouveau Président de Renault juste après la démission de Carlos Ghosn Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
A la rencontre des femmes amazighes
Dans « Femmes amazighes: Chants et gestes de travail des femmes de l’Atlas marocain, à la source du féminin », qui vient de paraître aux éditions "La croisée des chemins", Christine Dumont Léger raconte sa rencontre avec la femme amazighe sur le chemin des femmes des peuples éleveurs et cultivateurs de l'Atlas marocain. Cette femme qui tisse au cœur des montagnes. Elle porte son attention sur « ces femmes qui tissent et nourrissent le lien avec elles-mêmes, dans l'expression de leur création, en relation intime avec la nature ». « De leurs mains nues et de leurs pieds dans la rivière, elles traversent des pratiques ancestrales de tissages, symboles et viviers de leur intime féminin, subtilité intérieure », comme l’a écrit l'éditeur. Auteur et chorégraphe, Christine Dumont Léger est aussi réalisatrice chez Intermittente du spectacle - Région de la Rochelle, France. Son parcours, dit-elle, est une succession d’appels qui l’ont toujours « porté ; transporté vers la quête des origines, pour une expression toujours plus universelle ». Au début de son apprentissage de danseuse à Paris, à la Sorbonne (Paris IV) en 1985, elle été rapidement amené à retourner aux sources du mouvement dansé depuis l’origine du mouvement de l’être humain grâce à la rencontre et aux travaux de recherche mené par Odile Rouquet, à partir de la méthode « Body Mind Centering » spécialiste des techniques d’analyse du mouvement en danse, suivie du travail avec Nathalie Schulmann, spécialisée dans l’Analyse Fonctionnelle du Corps en Mouvement. Puis, elle fera la rencontre de Bénédicte Pavelack, spécialiste du son et du mouvement depuis les sociétés traditionnelles, ayant vécu en Inde plusieurs années avec les moines tibétains. Après 15 ans de pratiques, Christine Dumont Léger quittera le monde urbain. Elle va entreprendre plusieurs voyages qui l’amèneront en Inde puis en Birmanie. En mars 2010, à La Rochelle, elle crée une célébration chantée et dansée sur une scénographie d’arts visuels de portraits de femmes de Birmanie soufflés au détour du quotidien, dédiée à Aung San Suu Kyi pour la journée internationale de la femme. En juin 2010, Christine Dumont Léger atterrira aux Maroc, « terres de son âme », affirme-t-elle, alors invitée au Festival des Musiques Sacrées de Fès. En juillet 2011 elle présente l’avant-première de sa création au Festival de la Culture Amazighe à Fès, elle s’intitule : «Femmes de la source», « Identités Amazighes», «Flayo flilo».

à lire aussi :
"Étonnants Voyageurs" fait escale au maroc
 Gratuit et libre d’accès, le festival "Étonnants Voyageurs" se veut un espace d’échange et de dialogue, où les grands enjeux contem-porains sont...
Avec 2M, c’est Maroc in love
C’est sur le mythique morceau d'Oum Kalthoum "Hob Eih", fredonné par un jeune homme face à l’océan que s’ouvre "Shakespeare El Bidaoui", documentaire...
Vent de fraîcheur sur le philharmonique
Et si, pour une fois, vous commenciez l’année en douceur et en harmonie avec de la musique classique ? Alors détendez-vous et laissez-vous emporter par le flot majestueux...
Un oiseau bleu survole le Prix du Livre
Le Prix du Maroc du Livre a couronné cette année le roman "Tayer Azraq Nader Youhalliq Maï" (Un oiseau bleu rare vole avec moi) de Youssef Fadel. Une nouvelle consécration...