Dernière minute ...
Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
La Samir, partout des fuites
Rien d’extraordinaire n’a été décidé à l’issue du conseil d’administration de la Samir tenu le 8 septembre. La restructuration financière de l’entreprise dépend du renflouement des caisses de cette entreprise exsangue par un apport massif en argent frais en vue d’atténuer l’acuité de son endettement qui dépasse les 43 milliards de DH dont 13 rien que pour l’administration des douanes et une dizaine pour les banques marocaines dont certaines ont opéré récemment des saisies-arrêt sur les comptes de l’entreprise et certaines saisies-conservatoires de ses propriétés. Mais la valeur de ces saisies est loin de couvrir la totalité des créances. Effaré par l’ampleur de la gabegie Samir qui s’apparente de plus en plus à une faillite frauduleuse, l’Etat marocain s’est montré intransigeant en exigeant des actionnaires saoudiens de payer leurs dettes comme préalable à toute négociation sur l’avenir de la Samir. Une enquête de l’office des changes a permis de dévoiler une autre grande hémorragie sous forme de fuite de devises. Selon une source proche du dossier, le raffineur ne rapatriait pas au Maroc tous les produits de ses approvisionnement en brut, planquant une partie de l’argent dans des comptes offshore (sur l’achat de chaque baril, un pourcentage reste à l’étranger). Le duo de choc Al Ammoudi-Baamer a bien vidé la Samir de son essence.
 
 

à lire aussi :
Hamdi le symptôme
 Maintenant que la mise en orbite de Nizar Baraka pour prendre la tête de l’Istiqlal a été couronnée de succès, reste à savoir si le tombeur de...
Afailal se mouille
Charafat Afailal a dégotté une cause pour exister «ministériellement». En mal d’attribution, la secrétaire d’Etat a lancé récemment...
Les autorités font avorter le projet Ayouch
Le projet du colloque sur les libertés individuelles porté par le pubeur Nourredine Ayouche et son « Collectif Démocratie et Libertés », qui devait se tenir...
L’embarras de Jettou
 Les magistrats de la Cour des comptes sont dans l’embarras total. Ils ne savent pas exactement ce qui est attendu d’eux comme travail à faire au sujet du rapport qui leur a...