Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Employeur terroriste
L’affaire aurait pu faire les choux gras de la presse hexagonale. Elle aurait même pu envahir les journaux télévisés français qui, une fois encore, inviteraient les experts autoproclamés pour ergoter sur l’islam radical et l’islam modéré avec même des enquêtes de voisinage et des directs organisés depuis le théâtre de l'événement". Les quotidiens auraient tartiné à n'en plus finir sur le sujet avec de grands titres à la une du genre "nouvelle tentative d’attaque terroriste" et l’info serait ainsi reprise en boucle par les sites internet pour mieux assurer le service après vente. Si seulement la victime ne s’appelait pas Mustapha et n’était pas musulman. Et si seulement l’auteur du forfait n’était pas Français. L’incident s’est produit, lundi 13 juillet, dans une société franco-luxembourgeoise de nettoyage de voirie à Hauconcourt en Lorraine. Mustapha se voit insulté de manière brutale et raciste par son patron, révèle Le Républicain Lorrain. «J’ai croisé mon patron, j’ai vu à son visage que ça n’allait pas. Il voulait me voir… », raconte la victime. La discussion s’envenime au bout de quelques minutes au sujet du remplissage d’une citerne d’eau. L’employeur demande à son employé le nombre de mètres cubes dans la citerne. Mustapha répond qu’il ne sait pas. Alors le patron monte sur ses grands chevaux et se lâche sans retenue : « Vous ne le connaissez pas ? Écoutez voir, si Manu (un autre employé) vous dit 8 m3 … C’est la parole d’un Français, d’un Français ! Toi, t’es un arabe. Et tu écoutes ce que je te dis, d’accord ! ». A ces insultes qui respirent la haine de l’arabe s’ajoutent des menaces de mort : « Parce que peut-être qu’un jour, c’est moi qui vais te décapiter, et que je vais mettre la tête sur un portail. Espèce de… musulman !». On imagine aisément le titre de l’article du Républicain Lorrain si c’était le pauvre Mustapha qui avait proféré ces menaces à l’égard de son chef: « Un dangereux terroriste menace de décapiter son patron ! ».

à lire aussi :
Wok to Walk, le retard en entrée...
Voilà un moment que Le Bec Tranchant entend parler de Wok to Walk. Un petit restaurant situé dans le célèbre quartier Anfa. Rien de bien pompeux, juste une petite place en...
Les Chibanis se font botter le train par la SNCF
Après quinze ans d’un combat acharné, les « Chibanis », ces cheminots d’origine marocaine, victimes de la politique discriminatoire de la SNCF, pensaient enfin...
Un sans-faute pour Organic Kitchen
Si Organic Kitchen n’est pas nouveau dans le paysage gastronomique de la place, il mérite tout de même un petit préambule. Plus d’une année après son...
Après les jupes d’Inezgane, la robe de Safi
Si le procès des «jupes» a été une victoire judiciaire pour les défenseurs des libertés individuelles, cette affaire n’a malheureusement pas servi...