Dernière minute ...
Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
La guerre du bac
Les fraudeurs du bac ont eu raison de la fermeté affichée du ministre de l’Education national Rachid Belmokhtar. Celui-ci avait assuré que le bac 2015 sera sécurisé en affirmant que ses services ont déployé à cet effet de gros moyens de contrôle et des mesures efficaces anti-triche. Raté. Résultat : le baccalauréat 2015 a viré au drame. Plusieurs groupes d’étudiants et de parents de candidats ont laissé exploser leur colère mercredi 10 juin à Casablanca et Fès après les fuites des épreuves quelques heures avant le démarrage des examens. Dans certains lycées, plusieurs salles de classes ont été saccagées. Le tout filmé et aussitôt mis en ligne. Ce sont deux pages du sujet des mathématiques ayant atterri comme par magie, mardi 9 juin, sur Facebook qui ont mis le feu aux poudres. Il y avait les problèmes et les solutions servis sur un plateau. Comme quoi, certains petits malins, armés d'une détermination sans faille, sont décidés à faire infliger un échec retentissant au ministre et à ses équipes qui étaient sûrs d’avoir réussi à sécuriser les examens. Le ministère a aussitôt réagi à en affirmant que «après avoir eu écho de la fuite des épreuves des mathématiques concernant la filière des sciences expérimentales, une enquête a été ouverte». Et d’ajouter qu’il «ne tarderait pas à sanctionner les responsables». C’est la grande traque du siècle sur la Toile qui va commencer ? Les étudiants, eux, «sont tenus de passer le reste des épreuves du baccalauréat», dixit le communiqué. Afin d’apaiser la tension qui monte et sauver un bac qui est en train de partir en quenouille, le ministère a été obligé d'annuler l’examen des maths « fuité ». Une autre épreuve aura lieu ce vendredi. On refait le match! La décision d'annulation concerne toutes les académies pour les filières des sciences expérimentales et techniques. On attend la prochaine fuite en avant d’un ministre rudement mis à l’épreuve.

à lire aussi :
Exil religieux
Il y a quelques années, des témoignages de jeunes Marocains qui se sont convertis au christianisme circulaient sur Internet. Sous forme d’enregistrements audio, ou encore de...
Le Kayzen ou la montagne de mauvaises surprises
Et si cette semaine on sortait un peu des sentiers battus? Eloignons-nous du centre casablancais et rendons-nous dans le cœur battant des affaires, Sidi Mâarouf. Le Kayzen Mâarif...
Les Marocains peu charitables
Les Marocains sont-ils indifférents à la détresse des autres ? A en croire l’ONG britannique Charities Aid Foundation qui vient de publier début novembre son...
Chaâbi Liliskane fait des victimes à Agadir
A Agadir, Chaâbi Lil Iskane fait aussi des mécontents. En effet, une vingtaine de familles ont protesté, lundi 2 février 2015, devant l’agence locale de la filiale...