Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
1975 comme vous ne l’avez jamais vu
L'ouvrage "Maroc 1975", paru récemment aux éditions "La Non-MAISON micro centre d'art" et "Hors' Champs", est une invitation à la découverte des scènes de la vie quotidienne enveloppées d'une certaine nostalgie que Bernard Plossu a captées lors de son voyage au Maroc en solitaire, accompagnées de textes de Abdellah Karroum qui éclaire et informe le lecteur sur la mémoire de ses prises de vue. L'année 1975 est un moment crucial, le début de la fin du siècle dernier. L'Etat espagnol décolonise le Sahara. La guerre du Vietnam se termine. Les intellectuels avaient déjà pris position contre les intrusions colonialistes et contre les régimes autoritaires partout dans le monde, contre l'usage des armes chimiques et les guerres sales souvent contre des innocents, rappelle l'artiste Abdellah Karraoum, pour asseoir le lecteur dans le contexte dans lequel ont été prises les photos de cet ouvrage écrit en arabe et en français. En effet, affirme Abdellah Karraoum, l’année 1975 «semble tellement proche quand la photographie fixe les regards témoins de ce temps précis de la rencontre. L'image revient et semble réduire le temps de l'histoire, en opposition avec la mémoire qui semble creuser le fossé, plus profond, entre cette image et la connaissance que nous avons du sujet. La photographie est en fer dans une troisième réalité, plus permanente que le présent ou la fiction».
Quelque 101 photographies en noir et blanc sont prises par Plossu qui a dirigé son appareil du côté d'Aglou, l'Anti Atlas, le Haut Atlas, la Vallée du Draâ, Tafraout, Fès, Marrakech, Goulmime, Casablanca, Tanger, Tiznit, Volubilis, dont il a happé des paysages ou encore des scènes de la vie quotidienne ou des places célèbres du Maroc comme celle mythique de Jamae El Fna à Marrakech. Certains clichés montrent des femmes voilées à l'ancienne, habillées en djellaba, marchant dans la rue d'un pas décidé qui vaquent à leur occupation, une autre scène présente des Gnaouas jouant avec les qraqeb (anciennes crotales), une autre encore là amusante montrant deux personnes, un enfant cramponné à un adulte qui sont accrochés sur la selle d'un vélo à Aglou, une scène amusante dans les villages marocains.
Sur d’autres, on aperçoit un cageot collé à un panier en osier qui jouxte une passoire en plastique, les trois récipients remplis d'œufs dans l'expectative d'être vendus, deux mausolée esseulés à l'océan, des constructions en pisé debout ou nichées dans des villages, des enfants à dos d'âne trottant sur une plaine immense qui domine tout l'espace de la photo, une jeune fille ravissante et tout sourire habillée en gandoura noire baladant sur le dos son bébé pour qu'il voit mieux le monde qu'il l'entoure. A découvrir !
 
 
 

à lire aussi :
La nouvelle vague musicale en piste
Maroc Electrik, organisée conjointement par l’Institut Français, L’Boulvart et le label Metis Record propose, du 30 janvier au 22 février 2014, un tour du Maroc en...
Présences maghrébines et orientales dans l’armée française
L’exposition « Ensemble. Présences maghrébines et orientales dans l’Armée française » relate une histoire méconnue : celle des unités...
Vent de fraîcheur sur le philharmonique
Et si, pour une fois, vous commenciez l’année en douceur et en harmonie avec de la musique classique ? Alors détendez-vous et laissez-vous emporter par le flot majestueux...
Collectivement artistique
 Confluences- Regards d’artistes européens sur le Maroc », est le thème d’une exposition collective d’artistes peintres européens, installés...