Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Le prisonnier de Rachid Khaless
Rachid Khaless
Avec "Quand Adam a décidé de vivre", son dernière œuvre parue aux éditions la Croisée des Chemins, Rachid Khaless nous plonge dans un univers hostile, désespérant où pourtant le cœur de l'âme humaine continue à battre. Il y dresse le portrait d’un homme en quête de soi, d’une société en changement et de la nature humaine dans toute sa complexité. Ce roman retrace le destin invraisemblable d’un antihéros, écartelé entre pulsions primitives et naïveté persistante. Revenu d’une longue captivité, le soldat Adam Maâfouf découvre qu'il est officiellement déclaré mort. Soutenu par un ami avocat, il tente, pendant vingt ans, de recouvrer son identité. Son désespoir le conduit à se faire endoctriner par un groupuscule islamiste pour lequel il se retrouve à préparer un attentat. Pris entre l'ingratitude des hommes et l'amour d'une fille de joie, Adam devra faire un choix. Ce roman, c'est l’histoire d’une quête d'identité, une errance, mais aussi celle de la nostalgie, du souvenir qui s'efface et dont on ne sait plus s'il est réel, des inconnus qui passent et de la liberté d'errer sans se soucier du temps...
Né en 1966, Rachid Khaless a étudié les lettres à l’Université Ibnou Tofail de Kénitra. Agrégé de lettres françaises, il enseigne à l’université Mohammed V de Rabat. Peintre, il est surtout poète et traducteur. Il est l’auteur de deux recueils de poèmes en français parus chez L’Harmattan : "Cantiques du désert" (2004) et "Dissidences" (2009). Il a traduit les textes du poète bahraïni Ahmed "Alajmi" (Je vois la musique, 2007). Abdellatif Laâbi, qui a préfacé son premier recueil, écrit de lui : «De l’aigu au grave, de la mélodie au hurlement, il déploie toutes les tonalités [de sa voix] pour nous livrer son propre acte de naissance à la parole». Son 3e recueil, "Dans le désir de durer (suivi de) Vols", l'éclat parait en 2014 dans les Publications de la Maison de la poésie au Maroc.
Meriem EL YOUSSOUFI

à lire aussi :
Le Prix du Maroc du Livre revient
Le ministère de la Culture et de la Communication vient d’annoncer le coup d’envoi des candidatures pour le Prix du Maroc du Livre 2018. Cette année, les organisateurs ont...
Journal intime d’un extrémiste
 "Slimane le jardinier des mots" est le premier roman de l’écrivain marocain Azzeddine El Matine, qui vient de paraître aux éditions La Croisée des Chemins, avec...
2M à la découverte du jardin de Jad
L a maison de retraite Notre-dame-des-douleurs, Jérusa-lem. À l’aide d’une petite échelle en bois, des femmes chargées de paquets fran-chissent les murets...
Cet étrange Hangar
Après son premier roman, Mounir Serhani, écrivain poète et traducteur marocain, publie Le Hangar chez ORION éditions, juin 2017. Il s’agit d’un roman sur et...